You are here: Home » POLITIQUE » ๐—”๐—น๐—น๐—ผ๐—ฐ๐˜‚๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ผ๐—ป ๐—˜๐˜…๐—ฐ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—”๐—ญ๐—”๐—Ÿ๐—œ ๐—”๐˜€๐˜€๐—ผ๐˜‚๐—บ๐—ฎ๐—ป๐—ถ, ๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—จ๐—ป๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€,

๐—”๐—น๐—น๐—ผ๐—ฐ๐˜‚๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ผ๐—ป ๐—˜๐˜…๐—ฐ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—”๐—ญ๐—”๐—Ÿ๐—œ ๐—”๐˜€๐˜€๐—ผ๐˜‚๐—บ๐—ฎ๐—ป๐—ถ, ๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—จ๐—ป๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€,

๐—”๐—น๐—น๐—ผ๐—ฐ๐˜‚๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ผ๐—ป ๐—˜๐˜…๐—ฐ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—”๐—ญ๐—”๐—Ÿ๐—œ ๐—”๐˜€๐˜€๐—ผ๐˜‚๐—บ๐—ฎ๐—ป๐—ถ, ๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€๐—ถ๐—ฑ๐—ฒ๐—ป๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—จ๐—ป๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€, ๐—ฎฬ€ ๐—นโ€™๐—ผ๐—ฐ๐—ฐ๐—ฎ๐˜€๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—น๐—ฎ ๐—–๐—ฒฬ๐—ฟ๐—ฒฬ๐—บ๐—ผ๐—ป๐—ถ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒฬ๐—ฝ๐—ฎ๐—ฟ๐˜ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒฬ๐—ฐ๐—ผ๐—ฟ๐—ฎ๐˜๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ผ๐—ป ๐—˜๐˜…๐—ฐ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ ๐——๐—ฟ ๐— ๐—ฟ. ๐—›๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐—ฑ ๐—•๐—ฒ๐—ป ๐— ๐—ผ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—บ๐—ฎ๐—ฑ ๐—”๐—น ๐—›๐—ฎ๐—ท๐—ถ๐—ฟ๐—ถ, ๐—”๐—บ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—˜๐˜…๐˜๐—ฟ๐—ฎ๐—ผ๐—ฟ๐—ฑ๐—ถ๐—ป๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฒ๐˜ ๐—ฃ๐—น๐—ฒฬ๐—ป๐—ถ๐—ฝ๐—ผ๐˜๐—ฒ๐—ป๐˜๐—ถ๐—ฎ๐—ถ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฅ๐—ผ๐˜†๐—ฎ๐˜‚๐—บ๐—ฒ ๐—ฑโ€™๐—”๐—ฟ๐—ฎ๐—ฏ๐—ถ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ฎ๐—ผ๐˜‚๐—ฑ๐—ถ๐˜๐—ฒ ๐—ฃ๐—ฟ๐—ฒฬ€๐˜€ ๐—นโ€™๐—จ๐—ป๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€.

๐˜—๐˜ข๐˜ญ๐˜ข๐˜ช๐˜ด ๐˜ฅ๐˜ฆ ๐˜‰๐˜ฆ๐˜ช๐˜ต-๐˜š๐˜ข๐˜ญ๐˜ข๐˜ฎ, ๐˜ญ๐˜ฆ ๐˜ฎ๐˜ข๐˜ณ๐˜ฅ๐˜ช 1๐˜ฆ๐˜ณ ๐˜ซ๐˜ถ๐˜ช๐˜ฏ 2021

๐—˜๐˜…๐—ฐ๐—ฒ๐—น๐—น๐—ฒ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ, ๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—นโ€™๐—”๐—บ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ,
๐—›๐—ผ๐—ป๐—ผ๐—ฟ๐—ฎ๐—ฏ๐—น๐—ฒ ๐—”๐˜€๐˜€๐—ถ๐˜€๐˜๐—ฎ๐—ป๐—ฐ๐—ฒ,

Je vous remercie toutes et tous, dโ€™avoir bien voulu, vous joindre ร  nous ce matin, pour marquer le dรฉpart prochain de notre frรจre et ami, Docteur Hamad Ben Mohammad Al Hajiri, Ambassadeur Extraordinaire et Plรฉnipotentiaire du Royaume dโ€™Arabie Saoudite en Union des Comores.

Jโ€™ai en effet souhaitรฉ, au cours de cette cรฉrรฉmonie fraternelle, saluer les efforts quโ€™il a dรฉployรฉs depuis son arrivรฉe dans notre pays, pour renforcer les liens de fraternitรฉ et dโ€™amitiรฉ qui unissent notre pays et lโ€™Arabie saoudite.

๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—นโ€™๐—”๐—บ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ

Nous mesurons ร  sa juste valeur, lโ€™action que vous avez menรฉe, tout au long de votre mission et de votre sรฉjour en Union des Comores, en faveur de lโ€™approfondissement et lโ€™รฉlargissement des relations diplomatiques et de la coopรฉration bilatรฉrale entre nos deux pays.

Vous avez agi en frรจre et ami des Comores et en toutes circonstances, vous avez รฉtรฉ ร  nos cรดtรฉs pour accompagner le Gouvernement comorien dans les efforts quโ€™il a engagรฉs pour crรฉer les conditions de lโ€™รฉmergence du pays ร  lโ€™horizon 2030.
Durant votre mandat, la coopรฉration bilatรฉrale et les รฉchanges entre les Comores et lโ€™Arabie saoudite, ont franchi un nouveau palier.

Cโ€™est pourquoi je voudrais, au nom du Gouvernement et du peuple comoriens et en mon nom personnel, vous renouveler nos vifs remerciements et notre profonde gratitude pour avoir su mettre votre engagement, votre dynamisme, et votre grande expรฉrience personnelle, au service de nos deux pays.

Nous รฉmettons le vล“u, que votre successeur puisse poursuivre lโ€™ล“uvre que vous avez accomplie dans notre pays.

๐— ๐—ผ๐—ป๐˜€๐—ถ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—นโ€™๐—”๐—บ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ

Dans nos traditions, nous ne disons pas adieu ร  un frรจre et ami qui part. Nous lui disons simplement au revoir.

Je vous dis donc au revoir et ร  bientรดt car je suis convaincu que partout oรน le Destin vous conduira, et dans le cadre de vos prochaines missions, vous resterez le frรจre, lโ€™ami et lโ€™avocat des Comores.

Quโ€™Allah le Tout-Puissant vous accorde succรจs et rรฉussite dans vos nouvelles fonctions, et vous comble de bonheur dans votre honorable famille.

Pour terminer, jโ€™ai voulu ร  cette occasion vous distinguer parmi les grands amis du peuple comorien.

๐——๐—ผ๐—ฐ๐˜๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—›๐—ฎ๐—บ๐—ฎ๐—ฑ ๐—•๐—ฒ๐—ป ๐— ๐—ผ๐—ต๐—ฎ๐—บ๐—บ๐—ฎ๐—ฑ ๐—”๐—น ๐—›๐—ฎ๐—ท๐—ถ๐—ฟ๐—ถ, ๐—”๐—บ๐—ฏ๐—ฎ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ๐˜‚๐—ฟ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—ฟ๐—ผ๐˜†๐—ฎ๐˜‚๐—บ๐—ฒ ๐—ฑโ€™๐—”๐—ฟ๐—ฎ๐—ฏ๐—ถ๐—ฒ ๐—ฆ๐—ฎ๐—ผ๐˜‚๐—ฑ๐—ถ๐˜๐—ฒ ๐—ฒ๐—ป ๐—จ๐—ป๐—ถ๐—ผ๐—ป ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€, ๐—ฒ๐—ป ๐˜ƒ๐—ฒ๐—ฟ๐˜๐˜‚ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—ฝ๐—ผ๐˜‚๐˜ƒ๐—ผ๐—ถ๐—ฟ๐˜€ ๐—พ๐˜‚๐—ถ ๐—ป๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐˜€๐—ผ๐—ป๐˜ ๐—ฐ๐—ผ๐—ป๐—ณ๐—ฒฬ๐—ฟ๐—ฒฬ๐˜€, ๐—ป๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐˜ƒ๐—ผ๐˜‚๐˜€ ๐—ฒฬ๐—น๐—ฒ๐˜ƒ๐—ผ๐—ป๐˜€ ๐—ฎ๐˜‚ ๐—ด๐—ฟ๐—ฎ๐—ฑ๐—ฒ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—–๐—ต๐—ฒ๐˜ƒ๐—ฎ๐—น๐—ถ๐—ฒ๐—ฟ ๐—ฑ๐—ฒ ๐—นโ€™๐—ข๐—ฟ๐—ฑ๐—ฟ๐—ฒ ๐—ฑ๐˜‚ ๐—–๐—ฟ๐—ผ๐—ถ๐˜€๐˜€๐—ฎ๐—ป๐˜ ๐—ฉ๐—ฒ๐—ฟ๐˜ ๐—ฑ๐—ฒ๐˜€ ๐—–๐—ผ๐—บ๐—ผ๐—ฟ๐—ฒ๐˜€

Powered by WPeMatico