You are here: Home » 1975 » 12 novembre 1975, les Comores deviennent membres de l’ONU

12 novembre 1975, les Comores deviennent membres de l’ONU

12 novembre 1975, les Comores deviennent membres de l'ONU
« le conseil exécutif a demandé à la France de parrainer la candidature des Comores à l’ONU, comme il est d’usage. Celle-ci n’a pas cru devoir répondre favorablement à notre appel »
Le 12 novembre 1975, Said Mohamed Djaffar, Chef de l’Etat et du gouvernement des Comores indépendantes prononce un discours qui allait consacrer l’admission des Comores à l’Organisation des Nations Unis. « Alors qu’il était question d’indépendance depuis le début des années 60, l’étape déterminante fut le vote d’une résolution par laquelle, le 22 décembre 1972, le peuple comorien à travers ses élus, s’est engagé dans la voie de l’indépendance, dans l’unité nationale et l’intégrité territoriale des Comores »
C’est en ces termes que le nouveau chef de l’Etat présente l’itinéraire qui a conduit les Comores à l’indépendance unilatérale. Il est vrai que le processus qui a découlé a donné naissance aux accords du 15 juin 1973 par lesquels la France reconnaît la vocation des Comores à l’indépendance.
Et le chef de l’état Mohamed Djaffar de renchérir devant les Nations du monde:  » le conseil exécutif ( le gouvernement d’alors) a demandé à la France de parrainer la candidature des Comores à l’ONU, comme il est d’usage.
Celle-ci n’a pas cru devoir répondre favorable à notre appel
Dans ce discours historique, Mohamed Djaffar rappelle que les pourparlers engagés par le gouvernement comorien et français durant la première quinzaine du mois d’octobre dernier sur le transfert des pouvoirs pour l’ensemble de notre pays ont du être suspendus, par suite d’un désaccord fondamental sur le caractère sacré et non négociable de notre intégrité territoriale »
Une loi qui offre la possibilité de se renier
Le chef de l’Etat espérait toujours que la France, fidèle à ses traditions démocratiques, allait respecter la volonté exprimée par le peuple comorien à l’issue du referendum du 22 décembre 1974. Le représentant de la France M De Guiringaud répond en insistant sur le fait que les deux tiers des habitants de l’île de Mayotte s’étaient prononcés en faveur du maintient de l’île au sein de la république française.
Il pousse sa logique jusqu’a soutenir devant les nations du monde qu’un « texte de loi offrant à la population mahoraise la possibilité de choisir ou de refuser l’appartenance à l’ensemble comorien et il doit être soumis incessamment au parlement » , « il n’est pas exclu que la consultation puisse se dérouler en présence d’observateurs internationaux »
En guise de réponse l’Organisation des Nations Unis adopte à l’unanimité, en ce jour mémorable, la résolution 3385(XXX) sur l’admission des Comores aux Nations Unis. La France a cru bon de s’abstenir.
L’actuel secrétaire général de l’OUA Salim Salim, président en 1975 du comité de l’ONU chargé d’étudier l’application de la déclaration de l’octroi à l’indépendance aux pays et au peuple du monde, salue dans son allocution « le nouveau membre de notre organisation, les Comores ». Parla au nom de la Tanzanie qu’il représentait Salim Salim souligne que les Comores sont composées de quatre îles: la Grande Comores, Anjouan, Mayotte et Mohéli ». Vingt quatre an après, Salim Salim secrétaire général de l’OUA, assure la Présidence du comité de suivi chargé de la mise en oeuvre de l’accord d’Antananarivo.
Il cherche désespérément une solution pour recouvrer la souveraineté de la République des Comores sur une autre île cette fois-ci, celle d’Anjouan en sécession depuis deux ans.
Et pendant ce temps la réintégration de Mayotte qui reste pour l’ONU une question liée au respect de la charte qui fonde son action et ses principes, apparaît de plus en plus comme un sujet lointain. Et nous sommes aujourd’hui le 10 décembre 1999.
 
Ahmed Ali Amir
 

UN OEIL SUR LES COMORES

cet article 12 novembre 1975, les Comores deviennent membres de l’ONU est apparu en premier sur Comores-Actualités.

Powered by Comores infos