You are here: Home » JUSTICE » 2011 – LA HAUTE MAGOUILLE AU MIREX.

2011 – LA HAUTE MAGOUILLE AU MIREX.

Un passeport est par principe, la propriété de l’Etat. Des passeports diplomatiques ont été frauduleusement délivrés à des citoyens étrangers qui n’ont jamais rendu le moindre service à la Nation ou travaillé pour son compte. Il s’agit là d’une infraction grave commise par des hautes personnalités. L’ordre d’établir ces documents émane automatiquement des hautes autorités à savoir, le Président ou au moins le Ministre des affaires étrangères.

En 2011, qui était au pouvoir ? Sambi (Président) et Fahami (Mirex), ont la réponse à la question. L’un ou l’autre, ou les deux à la fois sont les donneurs d’ordre, les instigateurs de cette haute magouille. Selon la procédure d’usage, s’il est signataire, le pauvre Secrétaire Général n’a pas compétence pour décider de son propre chef de la délivrance d’un passeport diplomatique. Le SG joue en la circonstance, le rôle de simple greffier.

Dans tout ça, on viendra encore crier qu’il s’agit d’un complot, d’accusations gratuites. Soyons sérieux…
Dans cette affaire, on voit bien la nébuleuse SEMLEX, société haute en couleurs chargée de l’impression de nos passeports. Pensez-vous vraiment que ces opérations ont été réalisées à titre gratuit ou philanthropique ? Non et non. Selon des connaisseurs, sous le régime Sambi, un passeport diplomatique délivré frauduleusemenr à un étranger, se négociait à au moins 200.000 euros. Une chose est sûre : l’argent n’a pas été versé à la banque centrale, ni dailleurs, au trésor public.

Elle n’était pas belle la vie ?

Abdoulkarim Said/Moroni.

Powered by WPeMatico