You are here: Home » Actualité » 31 morts, ce n’est pas assez pour Azali. Il en veut d’autres

31 morts, ce n’est pas assez pour Azali. Il en veut d’autres

31 morts, ce n’est pas assez pour Azali. Il en a exigé d’autres

Les tueurs de Fayçal Abdou Salami et autres ont déjà une liste

Par ARM

     Il est demandé à tous les vrais opposants au régime politique criminel du dictateur Assoumani Azali Boinaheri de prendre toutes les mesures nécessaires à leur protection, que ce soit à leurs domiciles ou sur l’espace public, aux Comores et ailleurs. Ceux qui vivent sur le département français de Mayotte sont les plus visés. Que les Comoriens et la communauté internationale sachent dès à présent qu’il n’y aura aucune mort d’opposant comorien «par accident», mais sur commande du dictateur Assoumani Azali Boinaheri. Le dictateur de Mitsoudjé a commandité auprès de ses tueurs, à qui il avait demandé l’assassinat du Commandant Fayçal Abdou Salami entre autres, la mort violente d’un certain nombre d’opposants. Cet appel à la vigilance n’est pas à prendre à la légère. Le dictateur Assoumani Azali Boinaheri a déjà assassiné 31 personnes, mais trouve que ce n’est pas assez. Les opposants doivent savoir que le dictateur Assoumani Azali Boinaheri ne tue jamais «par nécessité», mais par folie, pulsions sadiques et criminelles, juste pour tuer, juste pour provoquer la mort et le deuil. Aucun des assassinats qu’il a commis et commandités ne répondait à une exigence stratégique, tactique, pratique, politique (…), mais à une volonté d’ôter la vie. Donc, que chacun se protège…

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 11 août 2021.

Powered by WPeMatico