You are here: Home » ACCUEIL » À moins qu’être nouveau démocrate c’est pointé l’échec d’une mouvance dont on se presentait le porte-parole jadis.

À moins qu’être nouveau démocrate c’est pointé l’échec d’une mouvance dont on se presentait le porte-parole jadis.

Qu’est ce qui se passe ?

Kweli tsi roha facebook halé. Yeza djiri hindri?

Il y a comme un parfum de mutinerie chez les juristes du palais. Voilà qu’ils recyclent et s’approprient des arguments juridiques qu’on a pourtant répété depuis deux ans et qu’eux-mêmes ont dit : non fondés !

Comme quoi tout ceci a été déjà dit à moins qu’être nouveau démocrate suppose se redécouvrir de nouveau juriste au moment même où on décide de se lancer en politique pour son propre compte. À moins qu’être nouveau démocrate s’est feindre dénoncer aujourd’hui ce dont on s’est époumoné à justifier hier. À moins qu’être nouveau démocrate c’est pointé l’échec d’une mouvance dont on se presentait le porte-parole jadis.

Facile !

Tout d’un coup, ils se rappelent aux bons souvenirs de la loi et de la constitution.
Tout d’un coup, la justice leur parait défaillante, les lois leur paraissent non respectées, la constitution leur parait bafouée, les détentions sont pour eux devenues arbitraires.
Tout d’un coup, voilà qu’ils convoquent le principe de constitutionnalité, les délais raisonnables, les recours au juge…

Voyez, même ceux qu’ils dénigraient d’animateurs à smartphone ont droit au label de journaliste. Finalement, une seule chose est vraie, c’est que, venant d’eux, c’est nouveau, en effet !

Quoi qu’il en soit, si d’aucuns sont amnésiques, l’Histoire n’oublie pas qui été de quel côté du front. Elle n’oublie pas qui a dénoncé la forfaiture et qui s’est fait le Carl Schmitt du Reich. L’Histoire n’est pas dupe, elle sait reconnaitre le verni de nouveauté qui cache uniquement la laideur du défaut de constance, de l’absence de cohérence, du manque d’intégrité et de l’opportunisme politique.

2 ans que la forfaiture dure, il n’y a aucune raison que ça change en 2021 sauf peut-être ceux qui la défendait d’antan. Pour preuve…

Bonne année, Mohamed Rafsandjani

Powered by WPeMatico