You are here: Home » Actualités » A qui revient la légitimité de parler au nom de la diaspora comorienne?

A qui revient la légitimité de parler au nom de la diaspora comorienne?

A qui revient la légitimité de parler au nom de la diaspora comorienne?
En ce jour du 22 avril, une lettre ouverte signée par la diaspora comorienne en France, a été adressée à au président de la commission de l’union européenne, M. Jean-Claude JUKER. L’objectif est de dénoncer les irrégularités du scrutin présidentiel du 21 février et du 10 avril Qui sont à l’origine de la crise-post-électorale qui prévaut au pays en ce moment.
En effet, l’initiative est louable, à partir du moment où elle permet de dénoncer auprès de nos partenaires les irrégularités chroniques qui minent l’implantation de l’état de droit et de la démocratie aux Comores. Mais toutefois, celle-ci doit normalement requérir le sceau de toute la diaspora comorienne, dans toute sa diversité : C’est-à-dire les femmes, les notables et intellectuels de tous bords et surtout pas au nom d’un seul individu ou une groupe de personne qui ne seraient pas validé par un consensus fédéral de toute la communauté, comme cela est le cas ici.
Face à cette imposture qui est souvent récurrente au sein de la diaspora, j’en appelle à toute la communauté comorienne en France d’ouvrir le débat sur ces agissements mafieux qui engagent tous les expatriés que nous sommes, alors que la plus part de ces signataires ne sont que des individus isolés, sans aucun mandat. J’en appelle également à M.Hakim Ahamed ZOUBEIR, modérateur du site HABARIZA COMORES, de rendre des comptes à la diaspora afin de nous protéger la contre cette armée d’imposteurs qui agissent pour des intérêts individuels.
Mbadakome

Powered by Comores infos