You are here: Home » Actualités » Achirafi, « je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente »

Achirafi, « je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente »

Rentré de France, hier lundi, Acharafi Said Hachime dit revenir en sauveur des Comores, sinistrées, à son avis.

« Je suis venu secourir le pays, vu la situation qui se présente », a-t-il dit, peu après son arrivée lors d’un meeting tenu au foyer des femmes.

image

Pour lui, Ahmed Abdallah M. Sambi peut être candidat, lui aussi. « Personne n’est contre », dit le président du parti Cadim qui s’est dit convaincu que les Comores disposent d’« une constitution qui dérange ».

A très bien suivre le discours de M. Hachime, il serait candidat par procuration. « Il se peut qu’on ne lui permette pas d’être candidat parce qu’il est Anjouanais. Je crois que le gouvernement pourrait l’en empêcher. C’est pourquoi, il faut qu’il y ait d’autres candidatures afin d’éviter le vide », a dit Achirafi Said Hachime.

Pour le secrétaire général du parti Cadim, Ahamada Mbaé, Sambi et Achirafi Said Hachime sont candidats, mais rien n’empêche d’autres de se porter candidats, disant son souhait qu’en mai 2016, le locataire de Beit Salam soit issu de l’un des partis constituant le Rassemblement populaire (RP). « Notre rassemblement vise l’obtention du pouvoir en 2016 », a ajouté le président du Cadim qui a appelé les autres partis à se joindre au RP.

Said Elarif, président du parti Ridja, quand à lui, trouve qu’Acharafi est venu au bon moment.
« La région de Oichili mérite d’avoir un président, cette fois-ci », a soutenu Said Larif, le président du Ridja, l’un des cinq partis constituant le RP.

Ibnou Med Abdou /LGDC

Powered by Comores infos