You are here: Home » ACCUEIL » ADRESSE A LA NATION de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, sur les nouvelles mesures contre le COVID-19

ADRESSE A LA NATION de Son Excellence Monsieur AZALI Assoumani, Président de l’Union des Comores, sur les nouvelles mesures contre le COVID-19

Beit-Salam, le lundi, 25 janvier 2021

Comoriennes, Comoriens, Mes Chers Compatriotes;Je m’adresse à vous aujourd’hui, alors qu’une seconde vague du Covid-19 frappe notre pays et surtout, après la confirmation que le virus en circulation dans notre pays est le variant qui sévit en Afrique du sud.Ce variant qui se révèle tout aussi virulent que le premier, a la particularité de se propager rapidement et d’affecter toutes les couches de la population.Ainsi, notre pays qui jusque là, avait su circonscrire la menace du COVID, connait une progression exponentielle de cette pandémie.Cette deuxième vague qui a d’abord débuté dans l’ile de Mohéli a commencé au moment où, au vu des résultats obtenus, grâces aux mesures de protection anticipées que nous avions prises au tout début de la pandémie dans le monde, nous venions d’annoncer de nouvelles mesures d’allègement des restrictions sur les activités socio-économiques, culturelles, économiques et sportives.Or, malgré la mobilisation des départements concernés pour apporter l’appui et l’assistance nécessaires aux structures en place et en dépit de tous les efforts déployés, le virus se répand dans toutes nos iles.Ainsi, à la date du samedi dernier, le Ministère de la Santé a enregistré 67 décès en un mois causés par cette deuxième vague, alors que lors de la première vague, nous avons enregistré sept morts en l’espace d’un an.Au total l’Union des Comores comptabilise 2260 Cas de COVID -19 dont 147 Cas importés et 1315 guéris sur les trois iles.Les nouveaux cas actifs sont au nombre de 875, dont 537 à Ngazidja, 309 à Ndzuwani et 29 à Mohéli.Je saisis cette douloureuse occasion pour renouveler mes condoléances attristées ainsi que celles du peuple et du Gouvernement comoriens à l’ensemble des familles endeuillées tout en souhaitant, grâce à Dieu, un prompt rétablissement aux malades et je leur dis que nous sommes de tout cœur avec eux.Mes Chers Compatriotes, Comme vous le constatez, l’heure est grave.

Je sais que les contraintes qui s’imposent dans le cas de forte contagiosité que nous connaissons, seront difficiles, surtout au moment où notre pays, comme l’ensemble des pays du monde, peinent à se relever du fait du marasme économique engendré par la première vague de la pandémie.Toutefois, nous devons agir et vite, si nous voulons éviter une catastrophe difficilement contrôlable dans notre pays. C’est la raison pour laquelle, je viens, encore une fois, demander votre compréhension, votre coopération et votre accompagnement car, si nous voulons circonscrire à temps cette pandémie, nous protéger et protéger notre pays, nous devons en plus du renforcement des mesures barrières, revenir aux mesures d’antan, qui nous avaient permis de faire partie des rares pays où les dégâts du Coronavirus avaient été limités et contenus.Aujourd’hui, l’heure n’est pas à la fête,l’urgence est de sauver des vies, de protéger notre population de faire en sorte que la propagation du virus prenne fin afin que nous puissions retrouver nos capacités sanitaires et reprendre une vie normale.

C’est dans ce sens qu’après un Conseil de Ministres élargi consacré au Covid, une réunion avec la coordination, l’organisation d’une séance de travail avec les districts élargie aux maires et aux préfets, et après concertation avec les Ulémas, nous prenons, à compter de ce jour, les mesures suivantes :- Obligation du port du masque et respect strict de la distanciation physique dans tous lieux publics, y compris dans les véhicules, les taxis, les magasins et les établissements publics et privés.- Couvre-feu sur l’ensemble du territoire de 20 heures à 05 heures du matin.- Fermeture totale de toutes les mosquées et autres lieux de culte et interdiction de tout regroupement religieux ou culturels.- Interdiction des cérémonies de mariage et des cérémonies religieuses.- Fermeture des marchés à partir de 16 heures, les jours ouvrables et le dimanche, jour de nettoyage et de désinfection.- Fermeture des plages.- les écoles, les collèges, les lycées et l’Université restent pour le moment ouverts mais étroitement surveillés et suivis au quotidien par nos scientifiques qui, en collaboration avec les responsables des établissements aviseront des mesures à prendre en cas de nécessité.Le Muftorat précisera les modalités de la toilette et de la prière mortuaires, en cette période particulière, dans le respect du culte et de la dignité des défunts.Je salue et je remercie les communautés, dans les trois iles, qui ont déjà anticipé sur ces mesures et pour lesquelles le Gouvernement a pris toutes les dispositions pour les accompagner dans le respect strict de ces mesures locales. Mes chers compatriotes, Je mesure les difficultés que nous allons tous rencontrer du fait de ces mesures, mais nous n’avons pas d’autre choix.

C’est la seule façon de nous en sortir car la santé est la priorité absolue et passe avant toutes autre considération.Le Gouvernement fera tout ce qui est en son pouvoir pour accompagner tous les secteurs socioéconomiques qui seront affectées économiquement et financièrement par ces nouvelles mesures comme il l’a fait lors de la première vague, afin de limiter autant que faire se peut, leurs impacts négatifs sur notre économie et la vie quotidienne de notre population. Cette deuxième vague s’est propagée rapidement en raison du relâchement des mesures barrières et du scepticisme ambiant quand à la réalité de cette maladie. En effet, nous avons relevé durant cette deuxième vague, de nombreux dysfonctionnements dans la gestion du Covid.

C’est pourquoi, la coordination de la lutte contre le Covid, d’abord placée au niveau du Ministère de l’Economie, puis transférée au niveau de la santé, sera désormais placée sous l’autorité directe de la Présidence de la République.Désormais, aucun écart qui risque de mettre autrui en danger par le non respect des mesures barrières, et du protocole du lavage de nos morts et de l’enterrement, ne sera toléré.J’ai demandé à ce que les forces de l’ordre s’assurent que ces mesures soient respectées de la façon la plus stricte possible. Des erreurs ont été commises certes, mais elles ne doivent pas non plus occulter le travail remarquable que les médecins et personnels de santé font aujourd’hui, pour sauver des vies et protéger notre pays.Une attention particulière sera désormais portée sur la gestion des centres d’isolement. Le Gouvernement y consacrera tous les moyens nécessaires et conséquents, pour leur bon fonctionnement. Toutefois, aucun manquement ni écart ne sera ni toléré ni pardonné. Les médecins, les personnels médicaux, les forces de l’ordre et les bénévoles qui consacrent leur temps et qui ont fait d’immenses sacrifices pour soulager et guérir seront encouragés et soutenus.Je voudrais, d’ailleurs, leur renouveler, une fois encore, nos remerciements et nos encouragements.

Je remercie également nos autorités aéroportuaires pour les efforts déployés afin de répondre aux normes, notamment sanitaires, qui ont permis le classement très honorable de l’aéroport de Hahaya au niveau international.Mes chers compatriotes, Je voudrais, avant de conclure mon discours, dire toute mon indignation quand aux propos inacceptables, visant à jeter le discrédit sur notre pays et inciter à la panique, dans une situation déjà difficile.Je voudrais leur dire que l’heure est à la compassion, à l’entraide mutuelle et à la solidarité plutôt qu’à la provocation et à la désinformation.Les cœurs sont déjà assez éprouvés par cette nouvelle vague qui semble plus préoccupante que la première.Alors soyons humains, soyons solidaires, soyons responsables.

Mes Chers compatriotes, Protégeons-nous, respectons les mesures barrières, n’hésitons pas à nous faire détecter en cas de symptômes, n’ayons ni peur ni honte, car c’est une maladie comme les autres qui sévit dans le monde entier.Je sais que, comme d’habitude, je peux compter sur votre compréhension, votre accompagnement et votre coopération. Ne cédons pas à la panique, restons à l’écoute des scientifiques et du monde médical, restons à la maison quand il n’est pas nécessaire de sortir.Qu’Allah bénisse notre pays et nous protège Insha-Allah.

Je vous remercie.

Beit-Salam

Powered by WPeMatico