You are here: Home » Actualités » Aéroport de Moroni SAID IBRAHIM: Hahaya veut être rétabli dans ses droits

Aéroport de Moroni SAID IBRAHIM: Hahaya veut être rétabli dans ses droits

Aéroport de Moroni SAID IBRAHIM: Hahaya veut être rétabli dans ses droits
De par le monde, tout aéroport qu’il soit international ou régional, porte le nom du lieu où cette structure est installée et la ville de Hahaya est l’exception qui déroge à cette règle. Dès sa construction en 1972, il était enregistré sous le nom d’aéroport Hahaya Prince SAID IBRAHIM et semble-t-il que cette appellation n’était pas du goût de certains magnas de la capitale au point que, quelques mois après l’inauguration, leur pression a conduit les autorités politiques et aéroportuaire a rajouté le nom de la capitale sur celui de l’aéroport et là on obtient comme deuxième appellation : Aéroport de Moroni-Hahaya prince Saïd IBRAHIM. Ainsi fut l’appellation par laquelle cet aéroport était connue jusqu’à la fin des années 2000.

Paradoxalement, aujourd’hui le nom de Hahaya a été supprimé pour laisser place uniquement au nom de la capitale, Moroni. Mais comment une telle chose est possible?

Sous le règne de SAMBI, des lobby Moroniens en tête desquels le DG de l’AIMPSI(Aéroport international prince Said IBRAHIM), ont entrepris et réussi à supprimer le nom Hahaya lors d’un conseil de ministre. Mais que cela est très curieux ! La question que se posent les comoriens, est de connaître les raisons qui ont poussé le gouvernement SAMBI a validé une telle ineptie?

Sachant que sur la codification internationale celle-ci est : anciennement Hahaya (code AITA : HAH ; code OACI : FMCH) est un aéroport international au nord de la Grande Comores, situé à Hahaya à environ 2 km au nord de Moroni, la capitale des Comores. Mais la ville qui en est la plus proche, Hahaya , se trouve à plus de 20 km au sud. Son nom lui a été donné en l’honneur de Saïd Ibrahim. Voilà comment il est enregistré sur le plan international.

En effet les exemples prouvant que toutes pistes qu’elle soit internationale ou locale porte en plus du nom d’une personnalité, le nom du lieu où celui-ci est implanté. Parfois, le nom de la localité n’est plus associé à aucun personnage : aéroport de de wani à Anjouan, d’Ivato une banlieue de Tananarive, Marignane une banlieue de Marseille. Pour Roissy Charles de gaulle, aéroport d’Orly, ils sont implantés à proximité de Paris mais paradoxalement ne porte le nom de la capitale Française. Seule la société de gestion des aéroports de paris ADP porte le nom de la capitale, comme c’est le cas avec l’AIMPSI(Aéroport international Moroni Prince SAID IBRAHIM). Pour rappel s’agissant de l’ancien aéroport de Moroni-Iconi qui portait les 2 noms, c’est parce qu’il s’étendait sur les deux villes. La question est de savoir pourquoi Hahaya n’est-elle pas reconnue dans ses droits, sachant qu’il est plus exposé aux risques : crash, pollution et épidémie dans le pays etc. Face à cette injustice, nous en appelons à la jeunesse de Hahaya à se mobiliser en toute intelligence, dans le respect de la loi, pour faire entendre le droit qui revient à notre cité. Malheureusement ce qui est arrivé à la ville de Hahaya est entrain de se reproduire avec la ville d’Iconi.

De même qu’il est de la responsabilité des députés de la région d’Itsandra de présenter un projet de loi à l’Assemblée Nationale, afin de réhabilité cette ville spoliée injustement et de rendre à César ce qui lui appartient.

Un collectif de Hahaya

Powered by Comores infos