You are here: Home » Uncategorized » Affaires juteuses d’une fratrie ambitieuse d’Itsandra

Affaires juteuses d’une fratrie ambitieuse d’Itsandra

Affaires juteuses d’une fratrie ambitieuse d’Itsandra

Le pays coule, et ces Messieurs ne pensent qu’à l’argent

Par ARM

     Aux dernières nouvelles, ça ne va pas entre le beauf Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Au secours! Au secours!) et son parent et chef, le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». C’est le résultat d’une déchirure poignante, dont le point d’orgue est le conseil très sage fait par Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Assez! Assez!) au «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri pour arrêter les provocations inutiles envers les Comoriens, la destruction des institutions et de l’État, et le dévergondage du Droit pour faire d’un fou incompétent, inculte et corrompu Président à mort. Le sermon de Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Ouf! Ouf!) s’est accompagné d’un conseil ferme sur la nécessité pour la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé de déguerpir du pouvoir le 26 mai 2021 et d’éviter des drames et des deuils aux Comoriens. Qu’est-ce qu’il ne fallait pas entendre!

Cette déchirure familiale est d’autant plus poignante que, avant le coup d’État ignominieux et crapuleux fomenté par le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri le 30 avril 1999, Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Au feu! Au feu!) et sa fratrie avaient été utilisés par le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri pour agresser et humilier les Anjouanais en avril 1999 notamment dans la région d’Itsandra. Ils ont été très actifs, et l’opération de la ségrégation subie par les Anjouanais par prononciation du mot «citron» en comorien («Ndimou» à Mohéli et Grande-Comore, «Ndrimou» à Mayotte et Anjouan) a été lancée par le bambochard Assoumani Azali Boinaheri et relayée par Djaafar Ahmed Saïd Hassani (Doux Jésus!) pour désorganiser et perturber le pays, afin de préparer l’opinion publique sur ce qui allait suivre. Oui, ces jeunes d’Itsandra ont été utilisés par le Saigneur saignant Assoumani Azali Boinaheri. Bon. Soyons bons Princes, et admettons qu’en guise de reconnaissance, le putschiste Assoumani Azali Boinaheri avait nommé l’enfant d’Itsandra Procureur général, alors qu’il n’avait ni les compétences requises, ni l’expérience nécessaire à une telle fonction.

Aujourd’hui, l’homme d’Itsandra aurait dû étaler au grand jour ses désaccords avec le dictateur de Mitsoudjé, et un tel geste aurait fait de lui un homme d’État. Au lieu de cela, il préfère nager dans une piscine d’argent. Ce n’est pas bien. Tiens! Lui-même et ses frères Bahassane Blablas (Photo) et Moustapha, les 3 frères Dalton d’Itsandra, ont repris le site Itsandra Beach. Jusqu’à une date récente, le restaurant avait été cédé par contrat à durée déterminée et renouvelable à Philippe Hoareau. Ce garçon est né aux Comores de parents Créoles de la Réunion vivant aux Comores depuis très longtemps. Mais, la redoutable fratrie a décidé de reprendre le restaurant à son compte pour continuer à faire fortune. Les 3 frères Dalton d’Itsandra ont viré le pauvre et innocent Philippe Hoareau, qui n’est ni Koraïchite, ni Chérif, c’est-à-dire descendant du Prophète Mohammed, et n’a pas d’oncle pour le défendre. C’est de la vilénie.

Les trois frères Dalton d’Itsandra l’ont mis dehors. Pauvre Philippe Hoareau. Tout de suite après cette ignominie, les trois frères Dalton d’Itsandra, ont dépêché Moustapha, époux de son épouse, pour aller en Chine et acheter mobilier et matériels pour leur nouvelle activité de restaurateurs. Nombreux, à Itsandra Mdjini, se posent la question de savoir si les bons Chorfa (pluriel de Chérif) d’Itsandra vont augmenter leur immense fortune en vendant de l’alcool même frelaté ou non et des prostituées. Les trois frères Dalton d’Itsandra ont une réponse à tout: ils vont mettre un homme de paille pour gérer l’affaire, qui s’annonce très, très juteuse. Félicitations, chers frères descendants tropicaux des Koraïchites et du Prophète Mohammed.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 8 mai 2018.

Powered by Comores infos