You are here: Home » Actualités » Ahmed Sambi déplore son alliance avec Azali Assoumani

Ahmed Sambi déplore son alliance avec Azali Assoumani

Ahmed Sambi déplore son alliance avec Azali Assoumani

En privé, il tire à boulets rouges sur le «pouvoiriste» polygame

Par ARM

     Quel comédien, cet Ahmed Sambi-là. Avec son sens de la mise en scène, il arrive à ravaler sa colère quand il est en public, et à déclarer urbi et orbi qu’entre lui et le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani, tout va très bien. La Palme d’Or du Mensonge politique et de l’Hypocrisie politicienne vient d’être attribuée dans un flot de larmes d’émotion. En effet, il y a mensonge et hypocrisie parce qu’en privé, Ahmed Sambi – qui est préférable entre lui et le «pouvoiriste» Azali Assoumani? – vomit et crache sur l’usurpateur de Beït-Salam, en priant Dieu de pouvoir aller danser bientôt au-dessus de sa tombe, en compagnie du Grandissime Docteur des Docteurs Sounhadj Attoumane. Il daube sur l’ingrat de Mitsoudjé, qu’il maudit matin, midi et soir. Oui, il est en pleins regrets.

     Il y a quelques jours, en présence de ses hommes de confiance, Ahmed Sambi était pratiquement en larmes quand il disait: «Mes frères, mes frères, mes frères. Aujourd’hui, grande est ma colère. Oui, mes frères, aujourd’hui, ma colère est très grande. Une fois de plus, ma confiance a été trahie par un goujat. Ma confiance a été trahie par Monsieur Azali. Je croyais qu’il était un homme d’honneur, je croyais qu’il était un homme de parole, et je viens de me rendre compte qu’il est un traître comme Ikililou Dhoinine. Nous avons conclu un accord, et il ne le respecte pas. Nous avons pris conjointement des engagements à l’étranger, et il me laisse seul devant les étrangers. Je regrette d’avoir cru en lui. Vous avez vu comment il humilie l’Iran dans ce pays? Tout ça est la faute de Mamadou. Tout ça est la faute de Mamadou parce qu’il m’a méprisé quand j’attendais son appel au lendemain de la proclamation des résultats du premier tour de l’élection présidentielle. S’il m’avait appelé, je l’aurais aidé parce qu’il vaut mille fois mieux que le traître d’Ikililou Dhoinine et Monsieur Azali. Je l’ai même dit en public à Mohéli. Je jure au nom de Dieu que je ne suis allé vers Monsieur Azali que par colère, quand j’ai attendu vainement l’appel de Mamadou. Pourquoi Mamadou ne m’a pas appelé? Pourquoi Mamadou ne m’a pas appelé? Lui est un homme de principes, un homme très honnête, un homme qui n’a jamais trahi autrui et qui est trahi par le traître Ikililou Dhoinine, comme je le suis moi-même».

     Il faut dire qu’Ahmed Sambi, qui a introduit le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani et son ministre le plus fanfaron, le plus remuant et le plus bruyant dans les milieux de la République islamique d’Iran, n’avait pas lésiné sur les moyens, dépensant sans parcimonie les pétrodollars iraniens pour organiser l’immense fraude qui vaut aux scrutins comoriens de 2016 la misérable note de 45% de taux de crédibilité, un taux qui signifie que cette élection n’a été ni libre, ni transparente, ni démocratique, puisque 55% des conditions d’une élection honnête ne sont pas remplies.

     Au train où vont les choses, dans les jours et semaines à venir, on entendra Ahmed Sambi accuser en privé puis en public le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani de tous les crimes électoraux auxquels il s’était livré pour atterrir une seconde fois à Beït-Salam, pour le malheur des Comoriens. Jusqu’où Ahmed Sambi ira dans sa colère actuelle? Selon la plupart des indices glanés ici et là, l’insipide Mohamed Bacar Dossar suivra son cousin Ahmed Sambi quand il va se séparer de l’usurpateur de Beït-Salam. Par contre, le Grand Vizir en charge de Dieu, du Prophète, du Paradis, des Gènes, de la Généalogie et de la Génétique n’intéressera et n’étonnera personne quand la petite voix de l’opportunisme le poussera vers les bras du «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani alors qu’il ne vaut politiquement et électoralement strictement rien sans le biberon que lui tient Ahmed Sambi, qui l’a transformé en Droro, l’enfant de 5 ans qui refuse de marcher tout seul. En même temps, Ahmed Sambi crache et vomit chaque jour sur lui et ses prétendues «compétences juridiques», lui qui crânait et glosait en 2015, en mentant sur «les chances à 100%» d’Ahmed Sambi d’être candidat à l’élection présidentielle de 2016. Affaire à suivre…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 1er octobre 2016.

Powered by Comores infos