You are here: Home » Actualités » Ahmed Sambi est déjà redevenu Président de l’Union

Ahmed Sambi est déjà redevenu Président de l’Union

Ahmed Sambi est déjà redevenu Président de l’Union

Ses crypto-sambistes causent un énorme scandale à Hahaya

Par ARM

     Un mot très méprisant et cruel venu de Mohéli nous apprend que «dans la fête de la merde, c’est l’urine qui danse». C’est ce qui se passe actuellement dans les cercles de ces gens qui s’apprêtent à prendre les commandes des Comores pour le malheur des Comoriens pour les cinq années à venir en attendant qu’ils trouvent les moyens d’instaurer leur dictature à vie. En ce moment même, ces gens viennent d’Anjouan et de Mohéli, chacun pour réclamer un dû à Azali Assoumani, le dictateur sorti d’urnes traficotées par l’ancien fugitif international Hamada Madi Boléro. Le rassemblement à Moroni de ces gens sera sans doute le plus grand attroupement comorien pour la bêtise. Et, ce qui fait rire, c’est que les crypto-sambistes ont déjà intégré dans leur structure mentale qu’Ahmed Sambi est le Président bis de l’Union des Comores. Ce mercredi 18 mai 2016, ils étaient à l’Aéroport de Hahaya pour accueillir leur gourou enfariné. Ils se présentèrent devant la barrière du parking de l’Aéroport et ne voulaient pas payer les 500 francs comoriens (1 euro) de rigueur! Oui, les crypto-sambistes ont provoqué un immense scandale à l’Aéroport de Hahaya pour 500 francs comoriens! «C’est notre règne!».

     Que disaient-ils pour ne pas payer la misérable somme? «Ahmed Sambi a soutenu Azali Assoumani lors de l’élection présidentielle, et il est normal que nos voitures ne soient pas astreintes au paiement de 500 francs chacune». Il leur fut signifié que cela n’avait aucun rapport avec le paiement de la misérable somme. Comme ils énervaient sérieusement les agents chargés du parking, ces derniers leur dirent: «Attendez le prochain régime politique, en 2021, parce que celui qui commence la semaine prochaine sera grand-comorien». Les crypto-sambistes insistèrent toujours, allant jusqu’à arguer du fait que «quand Mohamed Ali Soilihi est accueilli à cet aéroport, il n’est rien demandé à ses partisans». Nouvelle réplique des agents chargés du parking: «Au cas où vous ne le savez pas, Mohamed Ali Soilihi est Vice-président de la République. Il faudra donc nous indiquer la fonction officielle qu’occupe actuellement Ahmed Sambi». Le scandale était tellement énorme qu’il était question de faire venir la Gendarmerie afin de mettre fin aux mesquineries misérabilistes des crypto-sambistes, qui voulaient se bagarrer avec des gens qui ne faisaient que leur travail.

     En tout cas, ça commence très bien. Ces choses arrivent alors que les Coprésidents Azali Assoumani et Ahmed Sambi ne se sont pas encore installés au fauteuil du centre de l’univers, à Beït-Salam. Quand ces deux énergumènes seront installés à Beït-Salam et se mettront à jouer au tambour et au tamtam, on en entendra le son au fin fond du système solaire. Quand on provoque un scandale sur un lieu public pour 500 francs, et surtout quand on croit qu’il suffit de citer le nom d’Ahmed Sambi pour que la Terre arrête son mouvement autour du soleil, c’est que les Comoriens vont bientôt voir de vertes, de pas mûres et beaucoup de choses pas piquées d’hannetons. Ces gens-là pourront toujours compter sur l’ancien fugitif international Hamada Madi Boléro, qui saura leur donner le sein et le biberon.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 19 mai 2016.

Powered by Comores infos