You are here: Home » Actualité » Ahmed Sambi est enterré vivant par son parti Juwa

Ahmed Sambi est enterré vivant par son parti Juwa

Ahmed Sambi est enterré vivant par son parti Juwa

Les déchirements et querelles au sein du Juwa font honte

Par ARM

     Quel gâchis! Quelle honte! Quel triste spectacle offre le Parti Juwa! Voilà un parti politique dont le candidat à l’élection présidentielle truquée de 2016, Maître Fahmi Saïd Ibrahim, était arrivé à la troisième place, avant que les Mohéliens de Bête-Salam, à coups de scores électoraux à 104% (!) ne décident de placer frauduleusement leur mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Aujourd’hui, face à l’impopularité absolue du dictateur fou de Mitsoudjé, on s’attendait à ce que le Parti Juwa enterre ses vieux démons et fasse de Maître Fahmi Saïd Ibrahim son candidat en 2019. Mais, les haines stériles et infantiles ont été plus fortes.

Dans des conditions très controversées, certains caciques du Parti Juwa ont fait le choix d’Ibrahim Mohamed Soulé, dont la candidature sera invalidée dans l’inconstitutionnalité par la Cour suprême de Papa. Cela n’a toujours pas incité les dirigeants du parti politique d’Ahmed Sambi de se réconcilier et de replacer en orbite Maître Fahmi Saïd Ibrahim. Ils ont choisi Maître Ahamada Mahmoud, un garçon sympathique certes, mais que ne connaissent pas les Comoriens. Une fois de plus, les haines stupides et improductives ont été plus fortes. Au lieu de s’attaquer à la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé, les caciques du Juwa s’entretuent et enterrent vivant leur chef Ahmed Sambi, qui doit vivre tout cela dans une tristesse infinie. Pour avoir affiché son soutien à Maître Fahmi Saïd Ibrahim, Kamal Abdallah Salim a été chassé de son poste de représentant du Juwa en France. Triste… Le délire continue.

Pendant ce temps, la vieille haridelle Djaffar El-Macelie, animée d’une sourde haine et d’une stupidité à fleur de peau, continue à faire le vide autour d’elle, faisant le jeu de son complice qu’est le dictateur fou de Mitsoudjé, tout en se sachant insipide et inconnue au-delà de son quartier de Moroni, ses chances de se faire élire Président des Comores égalant celles de se faire élire Pape. Quand l’imbécillité atteint un tel niveau, il y a de quoi cracher sur la classe politique comorienne.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 12 février 2019.

Powered by Comores infos