You are here: Home » Actualité » Ali Mliva Youssouf est parti des rêves fous à la folie

Ali Mliva Youssouf est parti des rêves fous à la folie

Ali Mliva Youssouf est parti des rêves fous à la folie

Il voit sa «mouvance» de voleurs de poules en réel ANC

Par ARM

     Plus vieux parti politique d’Afrique, le Congrès national africain (ANC) est créé en 1912 à Bloemfontein, en Afrique du Sud. C’est un parti fondé sur des idéaux de justice, d’égalité et d’humanisme. On y retrouve des Noirs de toutes les ethnies, des Blancs, des métis et des Asiatiques d’origine. Adoptée le 26 juin 1955, sa Charte de la Liberté est un véritable programme de gouvernement dans une Afrique du Sud alors gangrénée à mort par l’apartheid. En effet, les principes défendus par l’ANC dans sa Charte de la Liberté sont: l’établissement des droits et de l’égalité, la liberté, la création d’un État démocratique et non racial, «un homme, une voix», une éducation gratuite et obligatoire, etc.

C’est pour avoir réclamé de telles exigences universelles que Nelson Mandela a passé 27 ans de sa vie en prison. Il deviendra le Président d’une Afrique du Sud débarrassée de l’apartheid, exercera un seul mandat alors qu’il aurait pu en solliciter un second, ne s’est pas enrichi personnellement durant ce mandat unique, n’a jamais fraudé une élection, et a été l’homme de la tolérance et du pardon dans un monde de haine.

Et voilà que, aujourd’hui, dans des Comores détruites par une dictature impitoyable et intolérante, une dictature de l’exclusion, de l’arbitraire, du racisme insulaire, des fraudes électorales toujours suivies d’assassinats ordonnés par la dictature de Mitsoudjé, le fou maudit Ali Mliva Youssouf, dirigeant de la «mouvance présidentielle» minoritaire, ose prétendre que le parti unique que son groupe criminel veut créer doit être à l’image de l’ANC d’Afrique du Sud. Il veut comparer l’intolérant au tolérant, l’inintelligence à l’intelligence, l’inélégance à l’élégance, l’inculture à la culture, le voleur au gendarme, l’inégalité à l’égalité, le divisionnisme au rassemblement, la haine à l’amour, le mensonge à la vérité, la haine de la patrie au patriotisme, la fraude électorale à la sincérité des scrutins…

L’ANC est allié à des partis politiques et à des syndicats. Contrairement à la chose d’Ali Mliva Youssouf, l’ANC n’a jamais cherché à caporaliser ses alliés, mais à leur laisser la liberté d’exister de manière indépendante.

On l’aura compris: l’ANC d’Afrique du Sud est l’antithèse parfaite de la «mouvance présidentielle» de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé. Ali Mliva Youssouf doit donc prendre pour modèle le Mouvement populaire de la Révolution (MPR), le parti-État jadis créé par Mobutu Sese Seko.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Dimanche 19 mai 2019.

Powered by Comores infos