You are here: Home » Actualités » Alliance par intérêt et non par amour entre ennemis

Alliance par intérêt et non par amour entre ennemis

Alliance par intérêt et non par amour entre ennemis

Les politiciens comoriens innovent en matière de duplicité

Par Ahmed Youssouf dit Alley

  Le deuxième tour de l’élection présidentielle comorienne va se dérouler le 10 avril 2016, avec ou sans les protestataires, qui doivent apporter la preuve de ce qu’ils avancent quand ils affirment haut et fort qu’il y a eu fraude électorale. Et, pour être sûrs de gagner la mise, certains sont convaincus qu’il faut avoir les voix des Anjouanais, et pour avoir les voix des Anjouanais, croient-ils toujours, il faut poser sa langue sur les chaussures d’Ahmed Sambi et les nettoyer avec. Or, comment Azali Assoumani et Mouigni Baraka Saïd Soilihi peuvent-ils s’allier à un homme qui, semble-t-il et d’après le petit speech en public, veut traduire les voleurs de deniers publics en Justice, même si Fahmi Saïd Ibrahim, l’auteur de cette grandiose et glorieuse pensée «républicaine», est l’allié d’un grand voleur de 360 millions de dollars appartenant au peuple comorien, et il s’agit d’Ahmed Sambi? Pour moi ils sont tous pourris.

  Maintenant, le problème n’est pas de faire élire un Président voleur ou pas, mais ce que ces gens-là offrent au peuple comorien comme projet de société crédible, intelligible et faisable pour faire sortir le pays de la misère de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Un pays indépendant se doit d’atteindre une autosuffisance au moins dans un secteur d’activité. Ces gens-là, y compris Fahmi Saïd Ibrahim, ne répondent même pas aux questions relatives aux besoins du peuple comorien. Le Comorien n’a-t-il pas faim? Est-ce les banques qui vont le nourrir? Le Comorien n’est-il pas malade? Pensez-vous que l’Hôpital El-Manrouf est un endroit où on peut se faire soigner? Le reste vous le savez: le Comorien est un homme spécial. Oui, des cadres comoriens ont des diplômes, mais nous en attendons toujours la traduction en termes d’intelligence et d’utilité. Nous avons la preuve qu’on n’a pas besoin de préparer des Doctorats pour savoir faire une addition. Le Docteur Ikililou Dhoinine est Président, mais vaut-il mieux qu’Ahmed Abdallah Abderemane? Alors oui, il faut un changement ici et maintenant, mais pas seulement un changement de Président, mais aussi et surtout un changement de mentalité.

  Ne copions pas ce que font tel pays et tel autre car avec ces pays-là, nous n’avons rien en commun sociologiquement, politiquement et économiquement. Un constat: une analyse a été faite par un Comorien dans tous les domaines. Il a proposé des solutions crédibles, intelligibles et applicables pour notre cher pays pour qu’on puisse arriver à notre indépendance effective. Pourquoi alors allons-nous chercher ailleurs alors que la solution, nous l’avons chez nous? Le projet est écrit et réfléchi par des Comoriens et pour les Comores. Ce même projet doit être mis en application: il doit être évalué pour qu’on puisse avoir une idée des résultats largement positifs qu’il peut produire, au-delà de nos espérances.

  Pourquoi le Comorien passe-t-il son temps à imiter des modèles exogènes et à conclure des alliances politiques contrenatures au lieu de faire des choses utiles? Il fut un temps, le Président Ali Soilihi, qui se voulait avant tout un Guide («Mongozi»), clamait haut et fort: «Le mimétisme est l’ennemi de la science». Les Comoriens pourraient faire beaucoup de choses utiles s’ils arrêtaient de comploter, de conclure des alliances politiques contreproductives et malsaines, pour s’intéresser aux vrais problèmes du pays.

Par Ahmed Youssouf dit Alley

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 29 février 2016.

Powered by Comores infos