You are here: Home » Actualité » Ambari Darouèche vole même les linceuls de nos morts

Ambari Darouèche vole même les linceuls de nos morts

Ambari Darouèche vole même les linceuls de nos morts

Où est son vaccin et comment le conserver sans électricité?

Par ARM

       Dans la matinée de ce mardi 16 février 2021, un collègue et frère mahorais m’appela et m’annonça: «Je viens de me faire vacciner à la Vigie. J’y suis. Je passe te chercher dans quelques minutes pour te faire vacciner. Il n’y a personne devant le personnel médical». Ce fut très beau, et je lui lançais joyeusement, la voix noyée dans la gratitude et la reconnaissance: «Par ton appel, tu viens de construire une mosquée». Cette démarche pour me faire vacciner est à l’origine d’un certain nombre de remarques de ma part.

1.- J’attendais mon collègue et frère mahorais devant la porte, j’ai appelé un autre frère et lui annonçais l’heureuse nouvelle. Mais, pour lui, le vaccin est mortel. Les complotistes qui vivent sur Internet et s’y répandent en thèses pathétiques et abracadabrantesques ont dit, ont dit, ont dit, Untel est mort, etc. Je ne m’intéresse jamais aux vidéos et thèses des complotistes. Je suis allé me faire vacciner. La France n’est pas une «Républiquette» bananière, et ne peux pas faire vacciner le peuple en lui injectant un produit dangereux. Soyons sérieux!

2.- Aux abords du centre de vaccination, je vois plusieurs femmes. Je vais faire la queue derrière elles pour me faire vacciner. L’attente va être très longue. Il n’en fut rien. Ici, c’est un quartier anjouanais. Ces femmes refusent de se faire vacciner: elles se méfient du vaccin et croient qu’en allant au centre de vaccination, elles vont se faire prendre par la Police de l’Air et des Frontières (PAF) et se faire renvoyer à Anjouan; les deux craintes sont infondées.

3.- Quand on la chance de se faire vacciner, on pense aux Comoriens aux Comores. Quand vont-ils bénéficier de leur vaccin? Comment le faire acheminer et stocker dans un pays sans électricité? En septembre 2017, le dictateur fou et terroriste Assoumani Azali Boinaheri crânait à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU en prétendant crapuleusement qu’il avait réglé les problèmes d’électricité aux Comores, comme si cela relevait de l’exploit. Il n’a rien réglé. Si aujourd’hui, les Comores, par un miracle de Dieu, recevaient le vaccin, celui-ci allait finir comme des «Mabawa» (ailes de poulet): dans une chambre froide sans électricité.

4.- Non seulement les Comores n’ont pas le premier centime pour l’achat du vaccin, mais en plus, si Dieu Lui-même offrait le vaccin aux Comores, ce dernier ne tiendrait pas 2 heures. Ce vaccin doit être constamment dans un lieu fermé, en basse température. Mais, comment avoir cette basse température sans électricité? Comment acheminer le vaccin dans les villages et dans les hameaux dans un pays sans routes? La solution se trouve à Mohéli, île prête à se sacrifier, une fois de plus, cette fois, en mettant à la disposition de la dictature des ânes dont les ancêtres transportaient l’administrateur Raymond Groussoles quand il visitait l’île.

5.- Le téléphone portable entra aux Comores en 2003, contre 1993 au Maroc. Quand les Comores l’ont eu enfin, Ambari Darouèche, première épouse du putschiste fou Assoumani Azali Boinaheri, avait obligé Comores Télécom à commander des puces électroniques qui ne fonctionnaient que sur ses gadgets à elle. Cette fois-ci, on va assister au même phénomène: le vaccin contre le coronavirus ne fera son entrée aux Comores que dans 10 ans, «à l’horizon 2031». La dictature de Mitsoudjé sera toujours au pouvoir. Ambari Darouèche sera là pour vendre son vaccin à elle. La mort de milliers de Comoriens ne la dérangera point, étant donné qu’elle est la cheffe de la dictature dans le vol même des linceuls des morts. Docteure en Profanation de Tombes pour arracher les dents aux morts, elle profane cette fois les tombes pour voler les linceuls des morts car le coronavirus a provoqué une pénurie de linceul.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 16 février 2021.

Powered by WPeMatico