You are here: Home » Tribune libre » Anjouan désavoue Bolero et Msaidié

Anjouan désavoue Bolero et Msaidié

Après la Grande-comore, Anjouan refuse de se convertir à l’idée de la tournante insulaire et soutient la candidature de tout comorien à l’élection présidentielle. En effet, le contraste est saisissant entre les images de mobilisation des anjouanais du 15 novembre 2015 en faveur de la clarification de l’article 13 de notre constitution, et du rétablissement de la norme du droit par un congrès et celles de la mobilisation orchestrée par le pouvoir en faveur d’une tournante insulaire, sujet polémique, sur laquelle la Cour constitutionnelle vient de se déclarer incompétente par son arrêt en date du 24 octobre 2015.

Malgré les pressions, les intimidations, la débauche des moyens de l’Etat et la corruption (de coupures de billets allant de 5000 à 25000 franc comoriens proposées à la population pour qu’elle accepte d’embarquer dans les véhicules de Comore-télécom pour aller prendre part à la manifestation), le battage médiatique tous azimuts des relais du pouvoir à Anjouan, la mobilisation annoncée comme la véritable expression des habitants de l’île a fait choux blanc. Le pouvoir échoue à raviver UN séparatisme anjouanais pour nourrir une rhétorique contre la tenue du congrès de clarification.

A LIRE AUSSI sur habarizacomores.com: En attendant la version du pouvoir par Bolero…

Les anjouanais ont parlé ! Boléro a du mal à l’entendre ! C’est son habitude, cet éternel mal-aimé de la république. Les anjouanais ont parlé BOLERO ! Tu ne les écoutes pas comme tu n’écoutes personne. Avec ta CRC, tu as fait de tous les anjouanais des séparatistes au lieu de combattre le séparatisme avec lequel tu entretiens des rapports incestueux. A la libération d’Anjouan ; ils se sont mis devant les militaires et ont chassé les maîtres séparatistes, tes amis. Une foule impressionnante telle que tu n’en as jamais vue de ta vie, telle que tu n’en verrais probablement jamais a laissé éclater sa joie de voir mettre fin au règne du séparatisme dans l’île.

TOUT COMORIEN DOIT RETROUVER LA LETTRE OUVERTE DE BOLERO DE 2007 A SAMBI LUI DEMANDANT DE RENONCER A LA LIBERATION DE L’ILE ET VERRA QUE CET HOMME N’EN EST PAS A SON PREMIER ERREMENT… ET A TOUJOURS ŒUVRE CONTRE LA MAJORITÉ POUR ÉCHOUER TOUJOURS A LA FIN.

Les anjouanais viennent de s’exprimer après leurs frères de Ngazidja le 15 novembre 2015, et suivis en cela par ceux de Mohéli. MASSIVEMENT ! Ils se joignent à la candidature constitutionnelle de tout comorien à l’élection présidentielle ayant vocation à venir à bout de dernières résiliences du séparatisme. Le 15 novembre 2015, ils ont dit non au séparatisme et scandé le slogan : CONGRES ! CONGRES ! CONGRES ! Tout Anjouan a résonné de ce slogan en échos de celui lancé quelques jours plutôt à Ngazidja le 02 novembre 2015. Un congrès de clarification de l’article 13, sans quoi l’élection en vue sera privée de base juridique saine.

Les anjouanais n’ont jamais fondamentalement été séparatistes, et c’est bien de le rappeler à l’occasion de l’échec de la mobilisation du pouvoir qui n’hésite guère à surfer sur la vague séparatiste pour se maintenir aux affaires. Boléro doit comprendre que les habitants de Ndzouani se sont juste trouvés de facto sous l’emprise des chefs séparatistes. Mais depuis qu’ils ont été libérés de leurs griffes, plus rien ne se passe comme avant. Et ces politiques des autres îles qui s’intéressent à Anjouan qu’en période électorale ont beaucoup à apprendre de la leçon que les anjouanais viennent d’administrer à BOLERO et à MSAIDIE… Une leçon de rejet des thèses séparatistes et TOUCHE PAS A MA TOURNANTE a rencontré INDIFFÉRENCE ET HOSTILITÉ à Anjouan

ILS N’ONT PAS CEDE A LA MANIPULATION ET A LA SIRÈNE DU SÉPARATISME. L’INCITATION INSIDIEUSE AU SÉPARATISME DE BOLERO QUI ADMET LE PRINCIPE DE LA RÉVISION DE L’ARTICLE 13 QUI POURRAIT AFFECTER LA TOURNANTE ANJOUANAISE NON CELLE DE 2016 POUR CAUSE DE NON RÉTROACTIVITÉ N’A PAS ÉBRANLÉ LES CONVICTIONS UNIONISTES DE LA POPULATION DE L’ILE.

Désormais BOLERO et MSAIDIE sont seuls à assumer leur séparatisme au lieu de le faire par procuration au détriment des anjouanais en nous parant de ces mauvais habits. La grande mobilisation préparée depuis plus d’une semaine, voulue et annoncée comme l’attachement de la population d’une île à l’idée d’une tournante dans sa version insulaire, totalement absente dans la lettre et l’esprit de notre constitution met BOLERO ET MSAIDIE en porte-à-faux avec leur discours séparatiste et faussement alarmiste. Ces deux fossoyeurs de la république doivent désormais compter avec une intelligence nationale partagée par l’immense majorité des comoriens de TOUTES LES ÎLES ayant compris que leur tournante insulaire inconstitutionnelle est néfaste pour le pays ; la tournante mohélienne comme Boléro aime bien le rappeler vient de dévoiler le reste de la beauté de ce système qui fait de moins en moins d’adeptes.

La tournante insulaire a été rejetée à la Grande-comore. NE TOUCHE PAS A MA TOURNANTE n’est pas non plus anjouanais, et BOLERO et MSAIDIE en ont eu la preuve indubitable hier. L’île ayant souffert du séparatisme n’est pas prête à se livrer à ses bourreaux et reconnaît les complices de ceux-ci. Ainsi BOLERO et MSAIDIE peuvent compter avec Anisse impopulaire, aux abois pour mener un combat d’arrière-garde. Mais Anjouan ne défendra pas une tournante insulaire inconstitutionnelle et le ralliement avec les anciens séparatistes a comme effet de rendre total le rejet de ce système, décrié de partout…

AHMED Bourhane

Powered by Comores infos