You are here: Home » Actualités » Anjouan: les faiseurs de président Le 13 mai prochain dans l’ile autonome d’Anjouan, se tiendront les partielles de la présidentielle de 2016

Anjouan: les faiseurs de président Le 13 mai prochain dans l’ile autonome d’Anjouan, se tiendront les partielles de la présidentielle de 2016

Anjouan: les faiseurs de président Le 13 mai prochain dans l’ile autonome d’Anjouan, se tiendront les partielles de la présidentielle de 2016
C’est une première dans le monde qu’une élection présidentielle nécessite la mobilisation des électeurs pendant 3 fois pour choisir leur futur président.


Ce scrutin se tiendra dans 13 bureaux de vote, soit 7368 électeurs qui sont appelés a tranché sur le prochain président des Comores. De ce fait, la campagne est ouverte depuis quelques jours, mais bien malin l’analyste qui peut dire qui, entre Mamadou et AZALI peut l’emporter, sachant que l’écart qui les sépare est très serré, 3500 en faveur du colonel AZALI et que les faiseurs de président sont aux nombres de 7368 votants. D’ailleurs, il est étonnant de voir les défenseurs du colonel écrire ici et là que les indications placent gagnant l’ancien président d’AZALI.
Mais de quelles indications parle-t-on ? Lisent-ils dans la marc de café ou la boule de cristal pour prédire l’avenir? Est-t-il normal que ces hommes qui se disent démocrates puissent proférer des menaces à la majorité actuelle en cas de victoire du colonel ? Par ailleurs, il semblerait que depuis l’ouverture de la compagne à Anjouan, le clan SAMBI-AZALI ne fait pas dans la petite dentelle pour s’assurer de l’électorat de ces 13 bureaux.
Comment organiser un scrutin transparent et apaisé dans un pays où les ADN politiques des différents protagonistes sont porteuses du germe du totalitarisme et de l’anarchie ? La question qui taraude maintenant les comoriens est si ces élections ne se déroulent comme prévue, quel plan B peut-on espérer ? On ne le répète pas assez, mais le salut viendra d’un sursaut national. Tous nous devrons convenir à un gouvernement d’union national qui aura comme rôle d’organiser au bout des 2 ans ces élections. Et parmi les conditions qui permettront la réussite de celles-ci, l’Union Africaine et Européenne ne doivent pas prendre part à l’organisation de ce scrutin compte-tenu de leur ingérence dans la politique comorienne et seuls des représentants des émergeant démocratiquement (Sénégal, Burkina-Faso et le Bénin), seront sollicités pour apporter leur expertise électorale. Mais leurs missions ne doivent pas s’arrêter là, c’est-à-dire qu’au bout de ces 2 ans, ce gouvernement doit impérativement l’électricité et l’eau au peuple comorien.
Mbadakome

  • Anjouan: les faiseurs de président Le 13 mai prochain dans l’ile autonome d’Anjouan, se tiendront les partielles de la présidentielle de 2016

Remix de mbadakome

Powered by Comores infos