You are here: Home » Actualités » Anjouan: l'opposition soutient fermement les manifestants

Anjouan: l'opposition soutient fermement les manifestants

L’union de l’opposition affirme son soutien aux manifestants qui ont paralysé l’île d’Anjouan depuis ce matin, si l’on croit à une déclaration massivement partagée sur les réseaux sociaux par les partisans du JUWA

Voici la lettre en question :

Citation:

DECLARATION DE L’UNION DE L’OPPOSITION SUR LA SITUATION A ANJOUAN

Le pays s’est réveillé ce lundi matin sur une île d’Anjouan en état de quasi insurrection. Des barricades sont érigées sur les principaux axes routiers, bloquant totalement la circulation. Les routes sont coupées, on a même entendu des coups de feu en certains endroits. Mutsamudu est aujourd’hui une ville morte. Et l’île entièrement paralysée de Ouani à Sima, de Domoni à Moya.
Nous sommes dans une situation d’un face à face hautement tendu entre une population décidément excédée et un pouvoir brutal, en panne d’idée, incapable d’imaginer une autre manière de gouverner que celle de la répression, de la trique et de la violence sans retenue.
Cette brusque montée de la tension à Anjouan est le résultat de la politique de dialogue fait de mensonges, de tergiversations dans l’application des mesures d’apaisement préconisées par l’Union africaine et du refus de sortir de la crise institutionnelle.
Le sentiment général qui prévaut dans tout le pays est que ça suffit, trop c’est trop ! La loi de l’histoire générale des pays, des nations et des peuples selon laquelle la dictature appelle la résistance trouve ici sa meilleure traduction.
L’Union de l’opposition exprime son soutien total à la population d’Anjouan dans ce soulèvement spontané pour manifester son refus des emprisonnements arbitraires, du musellement de la presse, de la confiscation de toutes les libertés, de l’instrumentalisation de la justice, du bafouement de l’autonomie des îles, du piétinement de toutes les institutions de la République.
Ces événements renvoient le Président de la République et son gouvernement à leurs responsabilités car ils sont placés devant deux options:
Ou une fuite en avant conduisant à un chaos général ;
Ou une véritable politique d’apaisement et de retour à un fonctionnement normal d’un Etat de droit, tel que porté par l’accord de Fomboni.

Fait à Moroni le , 15 Octobre 2018

Powered by Comores infos