You are here: Home » Actualités » Armée Nationale de développement(AND): La vie d'un militaire comorien ne vaut rien

Armée Nationale de développement(AND): La vie d'un militaire comorien ne vaut rien

Armée Nationale de développement(AND): La vie d'un militaire comorien ne vaut rien
Dans le film les dieux ne sont tombés sur la tête sur les bushamens du Botswana , un film de Jamie Uys, l’acteur principal a touché une somme qui lui permettait d’acheter 5 vaches et aux Comores, dans le régime totalitaire  du colonel AZALI, la prime de guerre des militaires ne permet pas aux soldats engagés pour mater la rébellion d’acheter une chèvre ou nourrir une famille une journée. Selon une source bien parfumée, que la prime allouée à chaque gendarme qui était au front pour circonscrire la rébellion des jeunes comoriens d’Anjouan, est de 2000Fc soient 4 euros et le soldat de l’AND aurait touché la coquette sommes 5000Fc soient 10 euros de prime de guerre. Mais comment peut-on prendre la vie humaine comme moins que rien. Lequel pays dans le monde où le sacrifice humain n’a plus de valeur comme ça l’est aux Comores ? A toutes les forces comoriennes je leur dis que aller au champ ou à la pêche vous rapportera plus que de porter le fusil.

Nombamba djambaé

Powered by Comores infos