You are here: Home » Actualités » Arrestation de Salami : KIKI, un ministre de l’intérieur-procureur

Arrestation de Salami : KIKI, un ministre de l’intérieur-procureur

 Arrestation de Salami : KIKI, un ministre de l’intérieur-procureur
Comme nous l’avons souligné dans nos colonnes il y a quelques heures, le chef de l’exécutif de Ndzouani est placé en résidence surveillée dans sa propre maison, exactement, comme SAMBI, accusé à tort sans bénéficier de la préemption d’innocence, alors que dans la bouche du ministre de l’intérieur, M.KIKI, le mot droit est répété plusieurs fois.

Pour lui, SALAMI et les membres de son entourage sont les commanditaires de ce soulèvement, et la seule preuve avancée par le ministre est que : « Salami n’était pas chez lui depuis lundi et cela constitue un motif valable pour l’accuser ». Monsieur le ministre un peu de sérieux, car Salami est loin d’être bête, il a compris que depuis 2 ans vous essayez de l’arrêter et ce n’est pas au moment où il y a conflit qu’il va rester chez lui pour que vous l’abattiez. Au moment où vous avez besoin de lui pour les négociations il s’est manifesté, par l’envoi de ces hommes pour le représenter.

L’autre propos qui décrédibilisé votre décision c’est-à-dire de dire « Salami s’est rendu de lui-même ». Est-ce que on se rend compte qu’il y a une différence entre celui qui se rend au commissariat ou à la gendarmerie et l’autre qu’on a été cherché chez lui et le placé en résidence surveillée ? Un peu de retenu monsieur le ministre car il ne vous revient de droit de déclarer qu’un homme élu ne peut plus assumer ses prérogatives par simple décision individuelle ou bien vous êtes pressé pour placer à sa place votre ami Miroidine, celui que vous avez installé à la douane ?  Nous ne sommes pas dupes, monsieur le ministre que vous chercher à tout prix à rallumer une vieille haine entre la capitale et Mirontsy.

Et enfin, avez-vous conscience qu’on parle de 15 militaires tombés sur le champ de batailles et trois armées récupérés, c’est un échec total pour le chef d’état, d’état major et bien pour vous. Enfin dire qu’une armée est malmenée pendant 5 jours par des jeunes néophytes aux armes. Vous seriez efficaces en tant qu’éleveurs de chèvres.
Monsieur le ministre où sont passés ces jeunes avec leurs armes ?
Mbadakome
 

Powered by Comores infos