You are here: Home » Actualités » Assises: Le parti Mourouwa dénonce les assises parce que le travail du mongozi Ali SOILIH est reconnu pour la 1ere fois fois…

Assises: Le parti Mourouwa dénonce les assises parce que le travail du mongozi Ali SOILIH est reconnu pour la 1ere fois fois…

Assises: Le parti Mourouwa dénonce les assises parce que le travail du mongozi Ali SOILIH est reconnu pour la 1ere fois fois…Assises: Le parti Mourouwa dénonce les assises parce que le travail du mongozi Ali SOILIH est reconnu pour la 1ere fois fois…
  
L’histoire est le seul juge, a dit un jour l’ancien président Ali SOILIH.

 Au deuxième jour des Assises, le parti Mourouwa de M. Saîd Abasse DAHALANI, a publié un communiqué pour décrier le fond des Assises ; Dans lequel, ce parti s’est indigné de la place réservée à l’ancien président Ahmed ABDALLAH, en tant que père de l’indépendance. Il pointe sur une histoire  écrite autrement, parce qu’un hommage est rendu, dans la proposition officielle des Assises) à l’ancien président, le mongozi Ali SOILIH,   pour le travail accompli, durant les 2 années et 8 mois de règne…

Contrairement à l’ancien président A.ABDALLAH Abderemane qui est vu comme un dictateur: «l’on se demande, si au bout du compte ces assises n’ont pas été chargées de réécrire l’histoire officielle des Comores, à la mode de chez nous, lorsque on constate  que le président A.A.ABDEREMANE, père de l’indépendance , n’a été relégué qu’à la fonction d’avoir mis en place une véritable dictature, mais qu’Ali SOILIH, qui a introduit pour la 1ere fois dans l’histoire du pays les coups d’état et les mercenaires, et bâillonné avec une rare violence , le peuple et les opposants, a été érigé en père de la décentralisation », fin de citation.

M. Saîd Abasse DAHALANI, un proverbe africain dit ; On peut tuer un homme, mais on ne peut pas tuer ses idées. Dans votre communiqué, nous avons observé que l’histoire du pays est relatée de façon approximative. D’abord, il faut savoir que l’indépendance des Comores était voulue par tous les partis progressistes qui composaient le front national uni(FNU).  lorsque ABDALLAH était président du gouvernement,  l’indépendance n’a jamais été sa priorité, mais c’est au gré de ces formations politiques  qu’il a fini par coopérer en ce sens, sachant que son projet était uniquement  de rester président.

Mais encore, M. DAHALANI, au cas où vous n’êtes pas informé, sous le régime d’A.A.ABDEREMANE, 33 personnes ont étaient tués par les mercenaires qui, pendant 11ans, ont fait la plus et le beau temps dans le pays. La corruption et le vol ont été érigés en doctrine, c’est ce qui a permis à certains de créer des entreprises une fois qu’ils ont eu la chance de gérer les entreprises publiques. Curieux, mais l’argument qui émerge en premier de la bouche d’un ancien membre du front démocratique: Ali.Soilih est le seul a initié les coups d’état dans ce pays : Mais nom de Dieu ! Ne soyez pas choqué car on rend à César ce qui lui appartient. Assumez plus tôt vos échecs au lieu de les imputer, sans arrêt à quelqu’un qui est  déjà dans l’au-delà ?

 A chaque fois que vous parlez de lui, c’est pour duper le peuple, cacher les forfaitures sur le chaos créé par votre génération et celle de vos parents dans ce pays.  Ali Soilih, lui, a fait un coup d’état pour sauver un peuple qui oppressé, pillé et écrasé par les béparés et le mila-nantsi ugangi, mais pas pour  lui voler… Sinon dites-nous lequel cadre du régime soilihiste, ministre ou directeur qui aurait volé, détourné ou corrompre! Je serai content de le connaître… D’ailleurs, rappelez-vous que le 1er coup d’état était commis par le président ABDALLAH, en prenant l’indépendance de façon provocante et humiliante pour l’ancienne puissance colonisatrice. C’était immorale, la façon par laquelle le président ABDALLAH a opté pour acquérir cette indépendance. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle le président Ali SOILIH a dit : Toute indépendance acquise de façon révolutionnaire n’est pas se construire sur système féodal ( yaki béparé), paix à son âme.
 
Ali SOILIH est l’exemple d’un idéal de vie, car il est le seul comorien de tous ceux qui ont occupé des hautes fonctions ce pays, qui a aimé son peuple comme jamais… Oui, il nous a laissé 58 moudiriyas, 70 groupes électrogènes, des sociétés publiques prospères, des routes, des avions, des bateaux et a permis l’émancipation et l’éducation des femmes et des jeunes comoriens. D’ailleurs 150 jeunes ont été boursiers, alors que sous les régimes des béparés(féodaux), il n’y avaient que les enfants des féodaux qui en tiraient profit du système. Sa diplomatie était irréprochable. Alors arrêté de nous dire que ne voulez rien faire parce qu’il y a eu un coup d’état un jour, combien de putschs y-a t-il eu dans des pays avancés à travers le monde ? N’oubliez pas qu’en France, le roi a était guillotiné en 1789 et ce n’est plus une raison pour  les français de continuer à se morfondre, s’auto-flageller parce qu’un roi est passé sous la guillotiné. Sûrement non !

M.DAHALANI, Les comoriens vous ont compris, avec votre politique du ventre…
L’histoire est le seul juge.

Mbadakome
 

Powered by Comores infos