You are here: Home » Uncategorized » Assoumani Azali a volé la radio de Mohamed Anrifi

Assoumani Azali a volé la radio de Mohamed Anrifi

Assoumani Azali a volé la radio de Mohamed Anrifi

Le «Colonel» fou de Mohéli daube et ricane encore sur ça

Par ARM

     Avant d’aborder le sujet du jour, j’ai un service spécial, très spécial à vous demander: dites à Mohamed Elamine Soeuf qu’il m’énerve. Il est grotesque, ridicule et pathétique, en arborant dans son propre ministère et à Bête-Salam, où tout le monde le connaît, ce badge abject, infect et ignoble sur son cou de taureau. Pour en faire trop, il en fait trop, et de nombreux Comoriens n’aiment pas ça. Partout aux Comores, il affiche cette chose ignoble. Est-ce que son pote Mohamed Inoussa, par pudeur, ne voit pas cette horreur, lui qui l’accompagne partout? En tout état de cause, au nom de tous les Comoriens qui n’aiment pas le ridicule, le vulgaire et le subalterne, je proteste officiellement à la fois contre les accoutrements de cet individu abonné au pathétique et contre ce badge tout droit sorti de l’enfer. Qu’on le lui dise! Dites-lui que c’est moi qui proteste. Il me connaît très bien, ce bougre.

Bon maintenant, passons au sujet du jour. Le lundi 14 mai 2018, dégoûtés, les Mohéliens virent arriver sur leur île un horrible personnage: le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Le lendemain, le bouffon en question assista, selon ses chaouchs Mohamed Abdou Mbechezi et Saïd Ahmed Saïd Ali, «au lancement du Projet de Gestion des Catastrophes, à Fomboni». Quelle connerie! Comme s’il en avait les moyens et la volonté. Et c’est alors qu’il se mit à divaguer sur sa prétendue «amitié et fraternité» avec une autre horreur hideuse: le «Colonel» en carton-pâte Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi dit José, dit Obama. Il en fit des tonnes sur cette prétendue «amitié et fraternité». Les Mohéliens, qui savent ce qu’il en est, ricanent encore.

En effet, depuis plus de 35 ans, José tient sur le fou de Mitsoudjé un discours très précis: «Azali Assoumani est un voleur. Il avait volé ma radio quand nous étions en formation au Maroc. C’était une radio de la marque National Panasonic. C’est un voleur». Quelques heures avant l’arrivée du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri à Mohéli, José était en verve sur l’une de ses places publiques préférées, celle faisant face à la maison de Mattoir Ahmed, à Mdjimbia, Fomboni. Et là, il se lança dans un discours qui a amusé toute l’assistance: «Azali Assoumani va encore venir ici. Je suis obligé de faire semblant de rouler à 100% pour lui, parce que, d’ailleurs, j’ai quelques comptes à solder avec certains politiciens à Mohéli. En réalité, il est mauvais. Il a toujours été jaloux envers moi, bloquant ma carrière, ne reconnaissant jamais mes mérites personnels. Je suis plus fort que lui.

     Depuis que nous étions à l’Académie militaire de Meknès, il était déjà jaloux de moi. C’est à cette époque qu’il avait volé mon poste radio National Panasonic, un poste très puissant. Il me volait régulièrement, et aujourd’hui, il vole sans retenue le peuple comorien. Je ne vais jamais oublier ce que lui-même et Hamada Madi Boléro ont fait contre moi. Ce cochon de Boléro est allé jusqu’à rédiger en secret un décret pour ma mise à la retraite. Le Président Ikililou Dhoinine en avait été averti. Dès lors, au lieu de signer sans lire les textes que Boléro lui présentait, il les a lus mot à mot. Arrivé sur le décret me concernant, il le déchira, le jeta à la poubelle et se mit à l’engueuler, lui rappelant mon statut de cousin de la Première Dame».

Les loups s’entretuent. Bientôt, Kiki va injurier le «ventriote» et voleur de radio National Panasonic Assoumani Azali Boinaheri. Comme quoi, on est toujours rattrapé par ses crimes. En partant du proverbe, «qui vole un œuf vole un bœuf», on peut dire que, «qui vole un poste de radio National Panasonic vole tout l’argent d’un peuple avec la complicité de sa famille».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 18 mai 2018.

Powered by Comores infos