You are here: Home » Actualité » Assoumani Azali hâte la mort de Comores Télécom

Assoumani Azali hâte la mort de Comores Télécom

Assoumani Azali hâte la mort de Comores Télécom

Ahmed Ben Saïd Jaffar fait le baiser de la mort à la société

Par ARM

       Comores Télécom est sous les feux du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Habitué à agir en association de malfaiteurs, le dictateur fou de Mitsoudjé est de connivence avec son neveu Hamadi Idaroussi dit «Tonton-m’a-dit», le secrétaire général du gouvernement, et avec ses enfants. La famille Azali Boinaheri de Mitsoudjé a accéléré la faillite de Comores Télécom. Pour ce faire, il n’y a rien de plus pratique que d’ordonner l’interconnexion de Comores Télécom à Telma. Vous vous souvenez du fait que la famille Azali Boinaheri détient désormais 20% de Telma. L’interconnexion immédiate favorise Telma, qui a moins de charges sociales et peut, de ce fait, investir en communication et en qualité de services, et attirer plus de clients. C’est la mort assurée de Comores Télécom.

Vendredi 28 juin 2019, Ahmed Ben Saïd Jaffar, le tout nouveau ministre des Télécoms, a convoqué toute la Direction générale de Comores Télécom. À l’occasion de cette réunion des chefs de la mafia des télécommunications, et à la surprise générale, le ministre ordonna l’interconnexion de Comores Télécom à Telma, sous les conseils mafieux et intéressés de Dahalani Saïd Salim, son secrétaire général et grand voleur devant l’Éternel, dégoûtant même les gens d’Iconi, sa ville d’origine.

Les Iconiens sont d’autant plus dégoûtés qu’ils connaissent très bien cette brebis galeuse et ses magouilles de voleur. Il est l’homme de Telma au ministère des Télécoms. C’est lui qui avait tout fait pour imposer Ounswamdine Swalha Ben Ahmed Ali comme Agent comptable à Comores Télécom. Ils sont tous les deux d’Iconi et font partie de la même confrérie. Dahalani Saïd Salim est un grand militant Confrérie des Renégats et des Criminels (CRC), Section Bambao. Pour rappel, la CRC est le parti politique crapuleux du «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri.

Ce mardi 2 juillet 2019, Ahmed Ben Saïd Jaffar, n’a pas hésité à débarquer inopinément en personne au siège de Comores Télécom, accompagné de Dahalani Saïd Salim, pour aller comprendre pourquoi Archimède Ahamada Moussa, Directeur de l’entreprise publique, n’avait pas exécuté ses ordres sur l’interconnexion de la mort. En effet, par 1 + 1 = 2, Archimède Ahamada Moussa a compris une chose: ouvrir la connexion sans prendre les précautions nécessaires est hasardeux et sera fatal à Comores Télécom. Oui, le ministre Ahmed Ben Saïd Jaffar n’a pas hésité à se rendre au siège de la société pour faire pression.

En réalité, Ahmed Ben Saïd Jaffar est un habitué des descentes à Comores Télécom pour faire pression aux bénéfices de ses amis. C’est un lobbyiste mafieux au service d’intérêts privés. Alors qu’il était ministre des Relations extérieures, en 2009, il n’avait pas hésité à faire pression sur feu Houdhoier Inzoudine alors ministre, jusqu’à l’accompagner au siège de Comores Télécom et rencontrer le Directeur Charikane Bouchrane, un autre grand voleur, celui-là aussi. Que voulait Ahmed Ben Saïd Jaffar? Il voulait tout simplement obliger le Directeur de l’époque à signer un contrat avec une société dénommée Vocalpad, spécialisée dans le trafic international comme Zeus. Les magouilles malodorantes du ministre Ahmed Ben Saïd Jaffar ont de beaux jours devant elles.

Bienvenue et bon retour au pouvoir, Monsieur le ministre Ahmed Ben Saïd Jaffar. Au fait, t’arrive-t-il de penser à tout le bien que t’a fait le Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, qui t’a tiré du ruisseau, de l’insignifiance, de la médiocrité et de l’anonymat? Comment fais-tu pour t’agenouiller devant le bourreau qui le décapite à petit feu? En tout cas, tu peux rester où tu es parce que même nous qui étions ses adversaires nous indignons du sort fort injuste qui lui est réservé et lui présentons nos salutations fraternelles. Il n’est pas seul…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 2 juillet 2019.

Powered by Comores infos