You are here: Home » Uncategorized » Assoumani Azali, les marabouts véreux et la CRC

Assoumani Azali, les marabouts véreux et la CRC

Assoumani Azali, les marabouts véreux et la CRC

Ça coince entre le maître de Mitsoudjé et ses partisans

Par ARM

      Nous vous l’avions annoncé: au moment de l’ouverture des «Asseyez-vous et taisez-vous!», le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», sur recommandation de l’un de ses marabouts du Sud de la Grande-Comore, s’était allongé comme un mort devant les membres de son Comité de Pilotage. Cette mise en scène macabre, qui donne sa position sur un lit de mort, relève du grotesque et du pathétique. Voilà la photo qui immortalise cette scène absolument honteuse. Regardez et constatez jusqu’où peut conduire le ridicule chez un homme qui est allé jusqu’à déterrer son propre père dans sa tombe en 2016 pour avoir l’une des dents de son squelette, toujours à la demande de l’un de ses marabouts, pour «remporter» une élection, non pas par la voie des urnes, mais par celles des urines des Mohéliens de Bête-Salam, ces fraudeurs inconscients, aujourd’hui retournés dans leur médiocrité, en attendant la chute définitive du fugitif international Hamada Madi Boléro.

Pourtant, les marabouts macabres ne sont pas en mesure de sauver le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri de la colère de son parti politique mafieux, la Confrérie des Renégats et des Criminels (CRC). Qu’on se le dise! L’autre jour, le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri a reçu la CRC, à un moment où les sorties médiatiques de Bellou Magochi (qui confond chaussure droite et chaussure gauche) ont valu au Foumbounien une disgrâce très violente. À l’ordre du jour de cette réunion entre voleurs et autres bandits: la question du remaniement du gouvernement des incompétents et des corrompus.

Défendant son bifteck, la CRC refuse «l’ouverture» souhaitée par le saigneur Assoumani Azali Boinaheri. Le motif est tout trouvé: les partis alliés à la CRC ne valent rien et ne représentent, pour chacun, que 0,001% de l’électorat de la Grande-Comore. Selon les indiscrétions savamment distillées par le vindicatif et débraillé Bellou Magochi (son habillement fait honte), Issa Mliva, Maître Ibrahim Ali Mzimba et Djaé Ahamada Chanfi, l’ancien Professeur de Collèges de banlieues autoproclamé pompeusement «Professeur des Universités en France», ont appris la mauvaise nouvelle et sont furieux. On compatît…

Ce qui fait rire dans l’affaire, c’est que le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri n’accorde de l’importance qu’à ceux qui l’ont suffisamment insulté dans un passé très récent: Saïd Larifou dit Maître Clous et Houmed Msaïdié Mdahoma. On comprend donc pourquoi les partis de Houmed Msaïdié Mdahoma et de Maître Clous Saïd Larifou ont organisé dans la confusion et la précipitation une conférence de presse bidon pour insulter les Mohéliens, en les accusant de terrorisme et en appelant sur eux la peine de mort. Comme, question mendicité politicienne, Houmed Msaïdié Mdahoma, émérite pionnier de «l’hermaphrodisme politique» au nom de «la faiblesse psychologique», s’était laissé devancer par le surendetté à vie Maître Clous Saïd Larifou, il a repris du poil de la bête. Il fait un usage flamboyant de son seul fonds de commerce politique: sa bouche.

Houmed Msaïdié Mdahoma et le mendiant et escroc en visas Schengen Maître Clous Saïd Larifou doivent devenir ministres très prochainement, sinon on va les enterrer, respectivement à Maoueni et à Foumbouni, à condition que le cadavre de Maître Clous Saïd Larifou soit accepté à Foumbouni, où il a de nombreuses dettes à payer. En attendant, les autres acteurs politiques, avec ou sans partis politiques inexistants et inconnus (Issa Mliva, Maître Ibrahim Ali Mzimba et Djaé Ahamada Chanfi), menacent de rejoindre l’opposition si à l’occasion du remaniement ministériel à venir, ils ne sont pas nommés dans le gouvernement. Bon courage…

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 26 février 2018.

Powered by Comores infos