You are here: Home » Uncategorized » Assoumani Azali, Mahamoud CBE et Ibrahim Mzimba

Assoumani Azali, Mahamoud CBE et Ibrahim Mzimba

Assoumani Azali, Mahamoud CBE et Ibrahim Mzimba

Le tyran veut faire des 2 marionnettes des candidats en 2019

Par ARM

     On est obligé de rire. Le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», se voit en vie et à Bête-Salam en 2019, alors que la mort est déjà au-dessus de sa tête. Incapable de dépasser les 5% des suffrages en cas d’élection démocratique, il est obligé de tricher et de frauder comme d’habitude. Il a élaboré une stratégie de diversion, qui ne sera jamais appliquée. Le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri n’a aucune chance d’organiser une élection anticipée en 2019. Or, il souhaite fabriquer plusieurs candidats haïs, détestés et méprisés aux élections présidentielles prévues pour 2019 et qui n’auront jamais lieu. Le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri a reçu deux de ses candidats fantoches et a discuté avec eux.

Le premier est Mahmoud CBE (Photo). C’est un entrepreneur véreux, qui courtise beaucoup le bambochard Assoumani Azali Boinaheri ces temps-ci pour obtenir quelques marchés en sous-traitant. Le type est très arrogant et très mal élevé. Les gens le désignent comme sans éducation. En plus, il est très complexé et se croit intègre, mais n’hésite pas à se pavaner et à parader à Moroni dans des grosses cylindrées volées par son gendre en France. En effet, le gendre de Mahamoud CBE est un des importateurs de voitures volées en France, et tout le monde ricane sur lui quand il veut donner des leçons d’intégrité.

Le second candidat fantoche choisi par le «saigneur saignant» Assoumani Azali Boinaheri n’est autre qu’Ibrahim Ali Mzimba, le digne héritier de Kapédzéha, «Celui qui n’est jamais rassasié». L’accord a été signé à Bête-Salam en présence de Bellou Magochi. Gourmand et insatiable comme d’habitude, Ibrahim Ali Mzimba a commencé à prendre des contacts avec des cadres, essentiellement du Mbadjini, sa région d’origine. Toutefois, il est resté perfide, faux et fourbe, allant jusqu’à insulter le putschiste Assoumani Azali Boinaheri afin de tenter de cacher la mission assignée par le brigand fou de Mitsoudjé. Pauvres gens! Ils vont se faire rouler dans la farine par le boulanger Ibrahim Ali Mzimba.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 26 septembre 2018.

Powered by Comores infos