You are here: Home » Actualité » Assoumani Azali n’humilie pas le Mufti. Il lui ment

Assoumani Azali n’humilie pas le Mufti. Il lui ment

Assoumani Azali n’humilie pas le Mufti. Il lui ment

Il était convoqué par l’Union africaine à Addis-Abeba

Par ARM

       Quel bordel! Partout, on claironne que le dictateur fou Assoumani Azali Boinaheri a humilié le Mufti en refusant sa compagnie pour un voyage de mendicité mortuaire au Koweït. C’est faux! Le dictateur fou de Mitsoudjé était convoqué clandestinement par l’Union africaine à son siège, à Addis-Abeba, pour s’expliquer sur la descente aux enfers des Comores. Le Mufti n’a rien à faire dans ce genre d’affaires. Il fallait lui cacher la vérité sur cette destination, en ne parlant que du Koweït, pays qui a perdu son Émir le 29 septembre 2020. On signalera juste que, pour avoir été le seul dirigeant étranger au monde à avoir fait le déplacement en pétrodollars sur la tombe de l’Émir récemment mort, le bambochard Assoumani Azali Boinaheri a reçu du Koweït 250 millions de dollars, soit 104.378.234.873 francs comoriens, qu’il devait remettre aux pauvres aux Comores, mais qu’il enferma dans son cercueil pour l’au-delà. Sent-il que sa mort par assassinat est proche? Sur le plan protocolaire, on se demande pourquoi le Mufti s’était rendu à l’Aéroport de Hahaya, sans être invité au voyage. C’est une affaire de voyous, entre voyous.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 6 octobre 2020.

Powered by WPeMatico