You are here: Home » Actualité » Assoumani Azali, parti en Tanzanie à moitié paralysé

Assoumani Azali, parti en Tanzanie à moitié paralysé

Assoumani Azali, parti en Tanzanie à moitié paralysé

Son «truc» de visite privée est totalement bidon. Du toc!

Par ARM

     Depuis le mardi 17 septembre 2019, date de son départ précipité en Tanzanie, les initiés savaient déjà qu’une partie de son corps ne fonctionnait plus. Elle était paralysée. Il fallait organiser dans la précipitation l’évacuation du moribond vers le pays le plus proche: la Tanzanie. Ce dernier pays n’est pas seulement proche; il présente également l’avantage d’être celui où on trouve la ville de Pemba, où le dictateur fou de Mitsoudjé a l’habitude de consulter des sorciers très effrayants. La propagande officielle a tout fait pour faire croire à une visite privée en Tanzanie du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Balivernes! Ce sont des mensonges! En réalité, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri doit être soigné au plus vite, sinon, il risque une paralysie totale. En plus, il a besoin d’être rassuré par les sorciers de Pemba parce que ceux du Sud de la Grande-Comore prédisent le pire, y compris sa mort dans une mare de sang. Les Comoriens n’attendent que ça.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 20 septembre 2019.

Powered by Comores infos