You are here: Home » Actualité » Assoumani Azali tombe en public et règne à mort

Assoumani Azali tombe en public et règne à mort

Assoumani Azali tombe en public et règne à mort

N’oublions pas les images de sa chute spectaculaire

Par ARM

     Dans la soirée du dimanche 24 mars 2019, le dirigeant le plus haï, détesté, méprisé, honni et maudit des Comores et du monde va se faire proclamer «élu» «dès le premier tour» d’une mascarade électorale bananière. Le pourcentage de son «élection» se situe entre «52 et 57%». Aucun Comorien ne se fait des illusions sur l’issue de la mascarade électorale en cours, sauf les autres candidats et leurs hommes. Cependant, il faudra faire la part des choses et ne pas oublier que l’homme détesté et haï par 99,99% des Comoriens est aussi celui qui a eu un «malaise vaginal» et qui est tombé en plein public le 1er décembre 2018, comme nous pouvons le constater à la lumière de la vidéo ci-haut. Un mort-vivant au cerveau détruit par un cancer et déclaré incurable ne songe pas à faire traiter sa redoutable maladie pour en soulager les douleurs, mais est obsédé à mort par le pouvoir et veut mourir au pouvoir. Il s’agit du mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Ce qui incite cet acteur politique comorien à dire: «Azali Assoumani est déjà mort. Ça ne sert à rien de le tuer dans la mesure où il est déjà mort. Il ne cherche qu’à se faire tuer pour faire endosser ses péchés à celui qui pourrait tuer le cadavre qu’il est».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 22 mars 2019.

Powered by Comores infos