You are here: Home » Actualité » Assoumani Azali, tué par son ignorance et son orgueil

Assoumani Azali, tué par son ignorance et son orgueil

Assoumani Azali, tué par son ignorance et son orgueil

Il veut transformer son complexe d’infériorité en supériorité

Par ARM

       Il n’a rien de ce qui accompli de lui un homme fier. Il n’a rien accompli de ce qui fera de lui un homme digne. Il n’a rien fait qui permettra de le présenter en bon dirigeant. Son langage fait de lui un primitif sans éducation, ni manières, et il peut dire publiquement sous les applaudissements des siens que les Mohéliens et les Anjouanais sont des êtres inférieurs. Il est incapable du moindre discours fédérateur. Il est incapable du moindre discours basé sur la vérité. Il est incapable de prouver qu’il a le sens des réalités. Chaque fois qu’il parle, on s’interroge sur la planète sur laquelle il vit, tant son discours est complètement coupé des réalités: il vante les mérites de ses «Assises nationales» entièrement rejetées par le peuple comorien, glorifie «les magistrats» pourris qu’il a nommés à sa Cour suprême aux ordres, béatifie la mort des institutions, canonise sa «non-Constitution de la main coupée et de la mort», sanctifie une élection qui n’a jamais eu lieu le 24 mars 2019 et qui se solda par la destruction et la mort…

Tel est le mort-vivant et «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Il est l’incarnation de l’échec parce qu’il est ignorant, inculte et complexé. Il refuse de reconnaître qu’il n’a ni horizon intellectuel, ni base professionnelle, ni culture générale, ni culture d’État, ni culture politique, ni sens de l’intérêt général, ni sens de la cohésion sociale, ni sens de l’unité nationale. Il a placé tous ses espoirs sur la violence, la fraude et la menace. Il n’a jamais été constructif. Il n’a jamais été capable de faire le choix de personnes compétentes et honnêtes, et préfère les nullissimes, les médiocres, les voleurs, les tricheurs, les fraudeurs et les autres malfaiteurs.

Complexé par ses origines sociales, il s’oblige à recourir à des bandits comme lui: Chabouhane Baguiri, Bellou Magochi, Kiki, Mohamed Saïd Fazul dit Babadi, Anissi Chamsidine, Mahmoud Hafi, Moustadrame Abdou Mafitsi (…). Comme il ne veut pas reconnaître sa médiocrité intellectuelle et professionnelle, il s’oblige à s’entourer d’ignares qui ne vont jamais le contredire: le berger Djaé Ahamada Chanfi, Mohamed Chatur Al Badaoui, Mohamed Abdou Mbechezi et consorts. Quand il fait le choix de ceux qui ont fait des études ou ont cette prétention, il crée la controverse et la polémique: le shakespearien Saïd Ahmed Saïd Ali, Abdou Katibou, le bandit abject Msa Ali Djamal, Abdallah Msa (…).

Pour rédiger tel livre, il a fallu lire certains aspects du Rapport sous forme de dictée de contrôle du vendredi dans les écoles primaires de Mohéli des années 1970 (le maître punissait au bâton les cancres) tel que présenté aux «Assises nationales» de février 2019. Ce fatras porte les stigmates de l’incompétence criminelle de ses «intellectuels»: manque total de coordination, rédaction apocalyptique, fautes de français, redites et répétition des thématiques, méthodologie désastreuse, mensonges, stupidités, déformations des réalités par la propagande, incapacité des propagandistes à faire preuve d’un minimum d’objectivité scientifique, etc.

Le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri est un être inférieur sur les plan social, généalogique, intellectuel et professionnel. Il veut compenser cette infériorité par une supériorité qu’il n’aura jamais. Il aurait pu s’entourer de cadres sérieux pour compenser ses propres limites, mais il ne nommera jamais un cadre valable dont le mérite lui renverrait à la figure sa propre médiocrité. Cet homme est un désastre, d’abord pour lui-même, ensuite pour la société comorienne. Sa folie le maintient dans cette médiocrité.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 3 octobre 2019.

Powered by Comores infos