You are here: Home » Uncategorized » Assoumani Azali veut le sacrifice rituel de 2 personnes

Assoumani Azali veut le sacrifice rituel de 2 personnes

Assoumani Azali veut le sacrifice rituel de 2 personnes

À 2 reprises, ses hommes ont essayé de tuer des innocents

Par ARM

      En 2016, peu avant l’élection présidentielle qu’allaient frauder sauvagement et de manière ignominieuse et abjecte les Mohéliens de Bête-Salam, le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger», était à Pemba. Le vieux marabout tanzanien qu’il avait devant lui a dit une seule chose: «Cette élection te sera fatale. Tu ne feras pas trois ans au pouvoir si tu es élu. Éloigne-toi de cette élection». Après Pemba, le voilà au Sud de la Grande-Comore, où un autre marabout lui demande d’arracher une dent du squelette de son père s’il veut arriver au pouvoir, mais par des voies détournées, dans la mesure où il n’avait aucune chance de se faire élire de manière constitutionnelle. Il profana la tombe de son propre père. Oui, le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri a profané la tombe de son propre père pour une élection. Il n’est pas humain.

Quand un homme profane la tombe de son propre père pour remporter une élection par la fraude et la polémique, il tuerait pour le garder. C’est ce qui arrive. Le 26 mai 2018, le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri boucle ses deux premières années au pouvoir. Dès lors, il a commencé à avoir peur. Il a peur de la mort. Ne lui a-t-on pas dit à Pemba qu’il ne ferait pas trois ans au pouvoir? Or, la troisième année doit commencer le 27 mai 2018 et finir le 26 mai 2019. La chose a son sens, surtout à un moment où il s’est aliéné tous les Comoriens et a de graves problèmes de santé, que ses médecins à l’île Maurice disent ne pas pouvoir guérir, et qu’on sent dans l’incohérence et le caractère décousu de ses discours. La peur au ventre, il s’est lancé dans une quête effrénée des marabouts.

La vache qu’il a enterrée vivante à la Présidence de la République à trois heures du matin sous l’œil allumé, extatique et démoniaque d’Ambari Darouèche, sa légendaire première épouse, ne suffira pas à conjurer le sort. Un de ses sorciers lui a demandé deux sacrifices humains. Oui, il doit sacrifier deux êtres humains. Ses hommes avaient enlevé deux petits Mohéliens à Fomboni, mais ceux-ci ont pu prendre la fuite quand leurs ravisseurs étaient descendus de voiture pour appeler leurs complices qui étaient dans une vedette rapide qui devait les amener en Grande-Comore. C’est devant la résidence du Procureur Soilihi Mahmoud dit Sako ou Massa Kokari au Nord de Fomboni que les deux petits Mohéliens ont trouvé des secours. Dans la voiture sans plaques d’immatriculation qui transportait les gamins, il y avait deux machettes pour les sacrifices.

La même scène a été répétée à Malouzini, Moroni. Les deux filles enlevées ont pu prendre la fuite, après avoir noté le numéro de la plaque d’immatriculation du véhicule qui avait servi à leur enlèvement. L’affaire va aboutir dans une voie en impasse au Tribunal de Moroni, dans la mesure où le commanditaire de cette affaire n’est autre que le Saigneur Assoumani Azali Boinaheri. Le mercenaire Nourdine Abodo, le serpent à lunettes, va arrêter la procédure.

De ces évènements tragiques, les Comoriens doivent tirer deux conclusions. D’une part, ils doivent redoubler de vigilance pour éviter le sacrifice de leurs enfants par un fou maudit qui est prêt à tout pour accéder au titre de Président à mort. D’autre part, le jour où il y aura de disparitions inexpliquées de personnes aux Comores, il n’y aura qu’un seul coupable: le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri. Qu’il le tienne pour dit. Comoriens, vous voilà avertis.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 20 mars 2018.

Powered by Comores infos