You are here: Home » Actualités » Aux Comores : la citoyenneté économique est devenue le nouveau gisement pétrolier du pays

Aux Comores : la citoyenneté économique est devenue le nouveau gisement pétrolier du pays

Aux Comores : la citoyenneté économique est devenue le nouveau gisement pétrolier du pays

Rions un peu…
M.ABBAS Fadhuli ALI est un comorien né en Iraq et il est le neveu de SAMBI et le frère de M. KIKI. Dans une autre vie, celui-ci était né dans le village de kondé-ya-dziwa et ses parents l’avaient appelé Mhahadjou wakori DOZI. Lors d’une balade à la compagne, l’homme a été porté disparu et n’a jamais donné de ses nouvelles… Le voilà qui réapparait aujourd’hui en Iraq sous le nom de M. M.ABBAS Fadhuli ALI.

Dieu est grand et miséricorde! Lorsqu’il a décidé d’attribuer les gisements pétroliers et gaziers à la majorité des pays du golf, il a pris soins d’attribuer aussi à l’union des Comores une richesse un peu particulière qui n’a rien de miraculeux : la nationalité comorienne !  Devenue citoyenneté économique.

En effet depuis le président TAKI, la nationalité comorienne se vendait sous le manteau à certaines communautés issues des émirats du golf, du royaume saoudien et quelques africains désireux d’immigrer en occident. Ainsi dans les représentations diplomatiques comoriennes accréditées dans les pays arabes, les passeports comoriens se vendaient officieusement comme des petits pains et pourtant cela n’a jamais fait l’objet d’aucune dénonciation. Et, il aura fallu attendre sous le règne de SAMBI pour que les autorités décident d’exploiter ce nouveau gisement. Le projet était de vendre à 4 OOO familles bédouins cette citoyenneté, en raison de 20000 euros l’unité, soient un totale de 80 000 000 millions d’euros. Puis sous le successeur de SAMBI, le Dr IKILOU, un réseau de trafic de cette citoyenneté économique a été démantelée et le chef du puissant service secret, M.ABDOU Achrafi a été arrêter, mais malheureusement aucune enquête n’a été menée jusqu’au bout afin de mesurer l’étendu du trafic.

Vient aujourd’hui encore, un jeune comorien qui accuse dans une vidéo a publié il y a quelques jours, le ministre de l’intérieur M.KIKI sur un trafic  du même genre. Pourtant l’affaire ne semble choquer personne, pas même le président de la république qui préfère cristalliser toute sa haine sur SAMBI, l’homme qui a fait de celui un président.  Alors pour y voir clair sur ces nouvelles accusations, il suffit de regarder attentivement ce passeport de M. ABBAS Fadhuli ALI né en Iraq le 1 mai en 1980. Là vous remarquerez que ce passeport a été délivré le 21/12/2016. La question maintenant est de se demander qui était ministre de l’intérieur à cette date ?
Mbadakome

Powered by Comores infos