You are here: Home » Non classé » Avancement des agents de la Fop I La mesure a pris effet à partir du mois de février 2021

Avancement des agents de la Fop I La mesure a pris effet à partir du mois de février 2021

Société |  01/03/2021 – 

image article une

13.360 agents ont bénéficié d’un avancement. L’information a été confirmée samedi par le directeur général de la Fonction publique qui a fait également savoir que la mesure a pris effet à compter du paiement de ce mois de février 2021. Omar Chehani a tenu à féliciter le président de la République, le ministre des Finances et le gouvernement pour avoir honoré une telle promesse. Il indiquera en outre que toute revendication est la bienvenue pour rectifier les éventuelles erreurs qui pourraient être relevées, soit au niveau du salaire, soit au niveau de la fiche signalétique.

Les agents de la Fonction publique (Fop) ont touché leurs salaires de ce mois de février 2021, payé sous l’effet de l’avancements promis par le gouvernement. Cela concerne, selon le directeur général de la Fop, 13.360 agents sur l’ensemble du territoire. Chaque agent a bénéficié d’un avancement. L’incidence financière est estimée à 1 milliard huit cent millions de francs comoriens l’année, explique-t-on à la Direction générale du budget.

Chose promise, chose due…

La mesure d’avancement en question est un engament du chef de l’Etat et du gouvernement. «Il s’agit d’un souhait du président de la République, Azali Assoumani, exécuté par le ministre des Finances en l’intégrant dans la loi des finances adoptée par l’Assemblée nationale», a indiqué Omar Chehani, soulignant que le processus n’a pas été facile compte tenue de la situation actuelle. De leur côté, les techniciens et financiers proches du dossier notent «des avancées notables» en matière de gouvernance financière.

«Je crois qu’il y a un élément important dans cette décision des autorités. Non seulement, le gouvernement a procédé à un avancement des agents mais il a aussi mis en place un mécanisme qui permet de payer aujourd’hui tous les fonctionnaires et les agents de l’Etat à chaque 25 du mois, je crois qu’il s’agit là des avancées notables», a expliqué un technicien de la Direction générale du budget. «Et, comme on dit, chose promise, chose due», a-t-il ajouté.

Depuis 2003

Le dernier avancement de l’ensemble des fonctionnaires comoriens remonte à l’année 2003 sous Azali 1. Le directeur général de la Fop a saisi cette occasion pour remercier le gouvernement pour son initiative de payer les agents de la Fop à chaque 25 du mois.Omar Chehani a expliqué que les avancements avaient été opérés par département et selon la grille indiciaire de chaque agent, son diplôme et son statut. «Chaque agent a bénéficié d’une indice supérieur à celui qu’il avait auparavant», a annoncé le directeur général de la Fonction publique.

Omar Chehani a fait savoir que le travail se faisait en trois phases, à savoir l’établissement des actes des agents, l’enregistrement, la récupération des nouvelles fiches signalétiques. «Cela a permis aux agents de voir si oui ou non l’avancement est effectif, s’ils sont habilités à en bénéficier oui ou non», devait-il élargir, montrant que trois types d’agents ne devraient pas être avancés. Il s’agit de l’agent recruté il y a moins d’un an, sachant son statut de stagiaire, mais également ceux qui ont déjà bénéficié de tous les avancements dans le corps où ils exercent, et l’agent qui a pris une disponibilité.

Toute revendication serait prise en considération

«Pour ceux qui ont déjà fait un an, ils sont uniquement titularisés, tandis que les autres agents ayant bénéficié de tous les indices nécessaires ne pourront pas en bénéficier encore», a-t-il fait savoir. Concernant les difficultés qui pourraient être rencontrées, le fonctionnaire a répondu qu’il est tôt pour parler de tout cela, toutefois il appelle les agents ayant remarqué une incohérence au niveau du salaire ou de sa fiche signalétique à se présenter à la Fop.

Le directeur général a annoncé que des travaux de contrôle se font et vont se faire régulièrement pour mettre à jour la liste des agents de la Fop. «C’est un travail qui suit le cadre normal. Cela est normal, car je vois mal que l’Etat paie un agent régulièrement tous les mois sans qu’il y ait un contrôle physique», a-t-il temporisé, rappelant qu’il y a deux semaines tous les agents de la Fop ont été avertis à travers une décision du Conseil de ministres d’un contrôle physique qui allait avoir lieu dans les différents services et autres départements de l’Etat.

Powered by WPeMatico