You are here: Home » Actualité » Azali a fait exploser la dette: 150 milliards de francs!

Azali a fait exploser la dette: 150 milliards de francs!

Azali a fait exploser la dette: 150 milliards de francs!

Le bougre a ruiné tous les efforts de Mohamed Ali Soilihi

Par ARM

     En 2012-2013, le Vice-président Mohamed Ali Soilihi avait obtenu l’annulation de la dette des Comores. Il fallait de la crédibilité internationale, du doigté, du professionnalisme et du volontarisme pour le faire. Il l’a fait avec brio, maestria et mérite. Les Comoriens ont respiré. L’orchestre Safinati Salama de Mdjimbia, Mohéli, en a même fait une chanson que les gens sérieux écoutent souvent avec joie et délectation. Les paltoquets, les ringards et les grincheux avaient renâclé, craché du sang et protesté face à une action positive, mais les Comoriens savent ce qu’il en est. Ils étaient contents et reconnaissants envers le dirigeant qui les avait soulagés d’un poids encombrant. Le Vice-président Mohamed Ali Soilihi avait fait un travail tellement formidable qu’il était arrivé à faire supprimer même des dettes qui remontaient à la présidence d’Ahmed Abdallah Abderemane.

Il y avait inclus les 30 milliards de francs comoriens (60 millions d’euros) de l’affaire Intertrade de Monsieur gendre de la «gendrocratie» Mohamed Saïd Abdallah Mchangama dit «Mohamed Saïd», aux temps de sa «splendeur» engloutie. Pour rappel, l’affaire Intertrade est une immense escroquerie portant sur du matériel de travaux publics venant d’Italie, qui n’a jamais été vu aux Comores, et qui sera considéré comme engageant la «Républiquette» des Comores, alors que l’argent du vol du matériel à l’étranger été partagé entre Saïd Mohamed Djohar et ses piranhas et rapaces de gendres.

Eh bien, on fait tout pour que le Vice-président Mohamed Ali Soilihi ne sache que ses efforts ont été anéantis par le fou de Bête-Salam, le dictateur Assoumani Azali Boinaheri. En effet, ce dernier a ramené la dette comorienne de zéro à 150 milliards de francs comoriens (300 millions d’euros). Ce niveau n’a jamais été atteint aux Comores, même en cumulant la dette comorienne du 6 juillet 1975 au 25 mai 2016. En d’autres termes, le dictateur de Mitsoudjé a fait plus endetter les Comores du 26 mai 20l6 au 27 juillet 2021 que tous les autres dirigeants des Comores au cours de la période précédente. C’est très mauvais. Or, personne ne voit à quoi ces 150 milliards de francs ont servi. Les Comores n’ont jamais été plus pauvres que depuis le 26 mai 2016.

À Poteau Central, haut lieu des intrigues sociales et politiques à Djoiezi, on lève les mains au ciel et on se tait obstinément. On évite le sujet pour ne pas s’énerver. Dans les magasins des Comores, on ne voit même pas de «Mabawa», les fameuses ailes de poulets, «le caviar des Comoriens». Rien! Auparavant, tous les 25 jours, un bateau quittait Dubaï pour les Comores, chargé de marchandises. Maintenant, il faut deux mois pour voir un navire faire ce trajet, à moitié vide. Pendant ce temps, Kamaldine Souef, cousin maudit du dictateur de Mitsoudjé et propriétaire des Douanes, fait grimper les tarifs de dédouanement des conteneurs, tuant la rabougrie économie comorienne. Les optimistes versent dans le pessimisme à force de guetter sans voir les fameux 4,30 milliards d’euros prétendument promis lors de la mascarade qu’avait été la Conférence de Paris des 2 et 3 décembre 2019. Oui, où est le prétendu argent? Où sont les prétendus 4,30 milliards d’euros? Quelle bêtise!

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 27 juillet 2021.

Powered by WPeMatico