You are here: Home » Uncategorized » Azali Assoumani a incendié la voiture de Fouad Goulam

Azali Assoumani a incendié la voiture de Fouad Goulam

Azali Assoumani a incendié la voiture de Fouad Goulam

Il veut faire porter le chapeau au Député dissident Ali Mhadji

Par ARM

      Les Comores sont en feu. Les Comores sont à feu et à sang. Les Comores brûlent. Les Comores sont prises dans l’incendie du siècle. Or, il n’y a jamais d’incendie sans pyromane. Le feu ne s’allume jamais tout seul. Justement, il se trouve que le plus grand pyromane qu’ont les Comores aujourd’hui s’appelle Azali Assoumani Boinaheri. Il solde ses comptes par le feu. La Direction des Impôts et le Trésor public en savent quelque chose, après avoir brûlé pour cacher d’immenses détournements de fonds publics opérés par la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé.

Aujourd’hui, on assiste à quelque chose d’inédit: l’incendie de la voiture de Fouad Goulam, Commissaire général au Plan, l’amoureux d’Évry, capitale de l’Essonne, en France, où il est follement amoureux d’une étudiante, qu’il entretient. Oui, l’incendie de la voiture de fonction de Fouad Goulam est ce qu’on appelle «l’incendie d’État». Le caractère étatique de l’incendie en question est d’autant plus avéré que l’ordre de mettre le feu à cette voiture de l’État émane du «saigneur» Azali Assoumani Boinaheri lui-même.

Cette décision a été prise dans l’unique but de désigner le Député dissident Ali Mhadji comme étant le pyromane ayant procédé à cette action monstrueuse. En effet, depuis qu’il est entré en dissidence totale contre la deuxième kleptocratie du kleptocrate Azali Assoumani Boinaheri, le Député Ali Mhadji dérange et fait trembler le pouvoir de la Confrérie des Renégats et des Criminels (CRC). Il faut donc le faire taire au plus vite, surtout depuis que le trublion balance des informations inédites sur les crimes du «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri et est disposé à travailler avec le Président Ahmed Sambi, même en ayant un mouvement politique distinct.

Seulement, la stratégie d’accusation de Bête-Salam présente d’énormes failles parce qu’il n’y a aucune preuve qui pourrait relier un jour le Député Ali Mhadji à «l’incendie d’État». Mais, la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé a décidé de faire un passage en force. Elle veut avoir la peau d’Ali Mhadji à tout prix. La «Ripoux-blique» de Mitsoudjé a juste négligé un point fort sensible: Ali Mhadji est originaire de Chouani. Or, Chouani et Mitsoudjé se trouvent dans la même région du Hambou. Comme les habitants de Chouani ont compris que ceux de Mitsoudjé préparaient un coup de Jarnac contre leur «enfant», Ali Mhadji, ils ont pris la décision de ne pas se laisser faire. La décision de Chouani est arrêtée, et elle est irrévocable: si le pouvoir de Mitsoudjé touche à un seul cheveu du Député Ali Mhadji, la guerre civile va éclater entre Chouani et Mitsoudjé. Il faudra alors se préparer à compter les cadavres.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mardi 7 novembre 2017.

Powered by Comores infos