You are here: Home » Uncategorized » Azali Assoumani monta en grade, devenant Bakapihi

Azali Assoumani monta en grade, devenant Bakapihi

Azali Assoumani monta en grade, devenant Bakapihi

Bakapihi signifie «Le Père qui ne prépare jamais à manger»

Par ARM

      Dans la tradition mohélienne, le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri, qui aime tenir Robert Gabriel Mugabe par la main, s’appelle Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Le peuple comorien meurt de faim? Il affiche un ventre de baleine, et ma grande sœur bien-aimée la Sultane Ambari celui d’un cachalot ayant avalé un phacochère. Le peuple comorien est privé de parole publique? Il est sur toutes les places publiques, débitant bêtises et insanités à longueur de journée.

Même le fidèle Saïd-Abdillah Saïd-Ahmed, volcanique et explosif Président du Parti Comores Alternatives (PCA), vient de se fendre d’un long article lui disant que l’émergence économique ne se décrète pas mais se prépare par une rigueur qu’on ne retrouvera jamais dans les pratiques kleptocratiques du voleur de poules et d’œufs de Mitsoudjé. Pour autant, il ne faut pas croire que Saïd-Ahmed Saïd-Abdillah est entré en rébellion et a rompu son pacte de sang avec le dictateur inculte, analphabète et ignare de Mitsoudjé. Il veut juste ne pas être le dindon de la farce. Et quand l’assassin de Mitsoudjé tombera, le Grand Manitou de Comores Alternatives pourra toujours dire: «J’ai tout fait pour attirer son attention sur ses carences».

Le «concubinocrate» Azali Assoumani Boinaheri dit Bakapihi se trompe. Il est l’homme le plus détesté de tous les temps aux Comores. Il a couvert d’or, ma grande sœur bien-aimée Ambari, la première épouse quotidiennement trompée et humiliée, mais qui tient les clés du coffre-fort, de diamants Moinourou, la seconde épouse, prise en mariage en juin 2016 dans une clandestinité à faire rougir de honte un «dos mouillé» du Mexique, et de billets de banque par des fausses factures chez Comores Télécom Marie Mayobe dite Marie Madeleine, la Préférée de la République, celle à qui le grand mariage est promis chaque jour, et qui reste la maîtresse principale la plus titrée et en titre. Mais, que fait-il des Comoriens? Les Comoriens ont faim et ne voient rien venir. Les Comoriens sont étranglés par l’estomac, pendant que la famille du Sultan Tibe du Hambou se goinfre à se faire exploser l’intestin grêle.

Comme le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani Boinaheri dit Bakapihi a appris la pâtisserie militaire au Maroc, il faudra juste lui rappeler que dans ce beau pays, dont il salit le nom chaque jour par ses crimes, a vécu un grand homme d’État, de 1910 à 1974. Ce grand patriote, cofondateur et longtemps «Zaïm» («Leader») du Parti de l’Istiqlal (Indépendance), s’appelait Allal El Fassi. Un jour le «Zaïm» Allal El Fassi a eu ce mot d’anthologie, comme il savait en avoir: «En réalité, dans l’Islam, le chef de l’État se trouve responsable même des pleurs d’un enfant mal nourri»: Allal El Fassi, cité par Attilio Gaudio: Allal El Fassi ou l’histoire de l’Istiqlal, Éditions Alain Moreau, Paris, 1972, p. 296.

Dans le cerveau obscurci et détruit par l’ignorance, l’obscurantisme, l’analphabétisme, l’inculture et le narcissisme arrogant du «saigneur» Azali Assoumani Boinaheri dit Bakapihi, il n’y a pas de place pour comprendre la profondeur des larmes des Comoriens et de leur colère haineuse envers lui. C’est pour cela que depuis le 13 juin 2017, des religieux comoriens se retrouvent chaque soir dans telle mosquée pour prier afin que Dieu débarrasse les Comores de leur microbe le plus malfaisant: le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri dit Bakapihi. Ces bons Musulmans sont très patients et savent que Dieu seul sait quand Il donne, à qui Il donne et ce qu’Il donne. Ils persévèrent dans leurs prières, convaincus que le moment venu, Dieu prendra Sa décision.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Vendredi 1er décembre 2017.

Powered by Comores infos