You are here: Home » Actualités » AZALI : «Ceux qui veulent des élections en 2021, doivent se présenter aux élections de la chambre de commerce»

AZALI : «Ceux qui veulent des élections en 2021, doivent se présenter aux élections de la chambre de commerce»

Le président de la République a assisté à une cérémonie d’inauguration des bâtiments de la police nationale à Mutsamudu. Avec son gouvernement, il a durant 4 jours fait une série de visites de Ouani à Salamani ya Uzini, où il a promis une route aux habitants d’Uzini après avoir dirigé la prière de vendredi à Koni Djodjo.

Lors de sa tournée marathon à Anjouan, le chef de l’Etat était de passage à Sima jeudi dernier. Sur place, le président Azali Assoumani a sensibilisé la jeunesse sur la création d’emplois. Encore des promesses et des discours politiques destinés à rassurer les anjouanais. On a vu des fortes mobilisations qui symboliseraient l’abandon de l’idée d’une tournante d’Anjouan en 2021. Le locataire de Beit Salam considère Anjouan comme son « havre de paix » et de consolation. « Une fois hué, critiqué, à Ngazidja, je viens ici pour me soulager », admet le Président à Sima où l’ordre protocolaire de la cérémonie a été quelque peu oublié. A Koni, après avoir dirigé la prière de vendredi et entendu es doléances, le président a rassuré que « dans un futur proche, la pénurie d’eau dans la région ne sera qu’un chapitre de l’histoire ».

Le Président a visité par la suite les travaux de la route d’Uzini initiés par l’ONG Ortega Live et soutenus sur place par L’ONG FSCOI. Une réserve de trop est posée par le président de la République sur place. « Une route ne se fait pas en quelques jours. La persévérance et la patience sont de mise dans ces genres de chantier », a-t-il lancé à la foule composée des habitants des deux villages concernés, Salamani et Uzini. A noter qu’une grande partie du terrassement est déjà réalisée par Ortega Live.

Comme à l’accoutumée, le président Azali n’a pas manqué d’aborder le débat politique de la fameuse tournante de 2021, en répondant ouvertement à ses adversaires : « ceux qui veulent des élections en 2021, doivent se présenter candidats en 2021 aux élections de la chambre de commerce », a-t-il ironisé. Une façon de démontrer lors de chaque déplacement à Anjouan, qu’il reste un président qui est tout, sauf impopulaire.

Nabil Jaffar

Powered by WPeMatico