You are here: Home » Actualités » Azali: la Chine derrière l'émergence

Azali: la Chine derrière l'émergence

Interrogé sur l’éventualité de compter sur une participation des Comores dans la prochaine exposition internationale des importations qui sera organisée à Shanghai, en novembre prochain, pour la valorisation de nos produits d’exportations, le locataire de Beit-Salam a évoqué la nécessité de créer un label comorien pour tirer le maximum de profits de nos produits. «Nous avons l’Ylang Ylang, la vanille, le girofle mais malheureusement l’on exporte ces produits à des prix en deçà des standards mondiaux. L’on vend les produits bruts pour la transformation notamment pour l’ylang pour obtenir des parfums vendus parfois dix fois plus chers. Nous poursuivons l’idéal visant à créer un label pour les produits comoriens et pour cela, nous devons disposer des capacités pour transformer nos produits sur place pour obtenir une économie additive. Un moyen efficace pour résoudre le problème de l’emploi des jeunes. Ces derniers auraient non pas des postes précaires dans des bureaux mais de bons emplois dans l’entreprenariat», soutenait le chef de l’Etat.

Pour finir, le président Azali Assoumani s’est attardé sur la coopération entre l’Afrique et la Chine d’une façon générale puisqu’il parle d’une coopération gagnant-gagnant «efficace, sincère et discrète». «A un moment donné, le monde était divisé en deux blocs, Est-Ouest. La Chine avait réussi à maintenir des relations avec les pays africains aussi bien de tendance Est qu’Ouest. Raison pour laquelle, à la fin du blocus, la Chine est devenue plus présente sur le continent. La Chine a beaucoup fait pour l’Afrique et j’estime que nos pays ont plus gagné comparé à la Chine dans cette coopération gagnant-gagnant. Elle s’est démarquée par sa propension à se tenir à l’écart des affaires internes des pays. A travers ce partenariat, la Chine a gagné notre cœur», confirmera Azali Assoumani.

Powered by Comores infos