You are here: Home » Actualités » Azali s’est adressé aux habitants de Mramani

Azali s’est adressé aux habitants de Mramani

AZALI EN SCÈNE A MRAMANI NIOUMAKELE !

Avec une voix cassée,  Azali s’est adressé aux habitants de Mramani. Il a d’abord traduit un verset du Coran qui parle de l’angoisse et de l’incertitude. Ce verset qui finit par wa bachir swabirina. Et c’est justement ce que nos adversaires n’ont pas eu. Le réflexe suffisant pour analyser à bon escient leur a échappé. Ils ont cru à tort que nous étions prêts à nous battre et mettre ce pays dans une crise institutionnelle. Mais c’était sans compter sur cette retenue, cette sagesse qui trouvent leur inspiration dans ces versets du Saint Coran qu ‘il a lu. Nous avons accepté l’inacceptable pour sauver notre jeune démocratie. La sécurité,  la paix civile  de notre pays sont un acquis envié par nos voisins.
Azali a fait le voeu avec une voix émue d’être utile à son pays.

image

Nous sommes ici dans le Nioumakele disait -il. Et tout ce que je pourrais faire à Ânjouan en tant que président, je ne ferai que rendre ce qu’Anjouan m’a donné dans ma vie, notamment au commencement de ma vie professionnelle en tant que jeune lieutenant de l’armée nationale. Cheikh Maandhui dans son discours a dit qu’il y a eu 2 événements majeurs dans notre pays, la réconciliation nationale et notre indépendance. Je voudrais manifester mon émotion d’abord sur ces propos élogieux à mon endroit,  ensuite avoir une pensée profonde envers les Pères de l’indépendance.

Azali a  voulu pour ces élections rendre hommage aux acteurs directs de ce rendez vous capital de notre pays. D’abord l’armée qui dans sa grande majorité a  fait son travail. Et Azali reste convaincu que les militaires feront honneur à leur uniforme et au serment qu’ils ont prêté de servir ce pays avec dévouement et fidélité. Ensuite il a remercié la CENI d’avoir eu le courage de lire le droit.  Et enfin le Colonel bien qu’il comprenne la frustration et la colère du peuple,  il veut rendre hommage à la Cour Constitutionnelle malgré les erreurs monstrueuses de ces derniers jours. Il a envie de croire que c’est le passé et que le droit constitutionnel,  nos textes de lois seront scrupuleusement respectés au nom de la paix civile dans l’avenir.

Mohamed Abdou Mbechezi

Comores infos: N° 1 de l’info sur mobile aux Comores, l »actualité partout. Comores Infos.

Powered by Comores infos