You are here: Home » Actualité » Azali va tuer Fouad Mohadji pour un faux coup d’État

Azali va tuer Fouad Mohadji pour un faux coup d’État

Azali va tuer Fouad Mohadji pour un faux coup d’État

Fouad Mohadji sera obligé d’annoncer le faux coup d’État

Par ARM

       La nouvelle vient de Bête-Salam, des entrailles donc de la dictature: l’ancien Vice-président Fouad Mohadji, ami notoire et compagnon de route de l’ancien Président Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, va être assassiné. Le scénario sera pareil à celui qui a conduit à la sanglante élimination physique du Commandant Fayçal Abdou Salami le jeudi 28 mars 2019. Le dictateur Assoumani Azali Boinaheri et ses séides vont fomenter un faux coup d’État. Ils vont kidnapper Fouad Mohadji et l’obliger à lire à l’Office de Radiotélévision des Comores (ORTC), «l’odieux-visuel» public, une déclaration faisant de lui le Président par intérim. Les militaires qui l’auront kidnappé vont alors le tuer dans les studios de l’ORTC, et proclamer le tueur Assoumani Azali Boinaheri «le miraculé qui vient de déjouer les plans machiavéliques et putschistes d’Ahmed Abdallah Mohamed Sambi et ses hommes». Dès lors, le «tueur 1.000 fois miraculé» Assoumani Azali Boinaheri pourra proclamer l’état d’urgence, et serrer plus encore plus fort la vis de la dictature.

Ce scénario de la mort va être exécuté à un moment où la dictature vient de renvoyer des dizaines de militaires de l’Armée. En plus, il n’aura échappé à personne que le sinistre Procureur Mohamed Abdou a organisé une conférence de presse pour annoncer le plus grand projet de coup d’État de toute l’Histoire de l’humanité: un putsch par sorcellerie! Oui, un supposé Procureur organise une conférence de presse pour dire que l’opposition fait de la sorcellerie contre l’assassin Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger».

En ce mois d’octobre 2020, Fouad Mohadji a passé quelques jours à l’étranger, notamment en Tanzanie. Il n’en fallait pas plus pour que Badaouia Mohamed Fakih, Ambassadeur des Comores à Dar-Es-Salam, rédige un Rapport bidon l’accusant de rencontrer des opposants pour faire un coup d’État à Moroni et Mitsoudjé.

La dictature est en fin de course. Elle délire. Elle va tuer un innocent. Dès lors, les Comoriens, les Comoriennes et la communauté internationale doivent savoir que Fouad Mohadji, un innocent, va être assassiné dans des conditions horribles. Naturellement, il faudra se poser la question de connaître le degré de participation dans cette boucherie de son ennemi mortel de 36 ans, le fugitif international «apatrîle» Hamada Madi Boléro dit Ebola, dit Makridine («Le Religieux de la Magouille»), dit Dracula, dit Aliou, l’un des hommes les plus misanthropes et les plus sales du monde depuis Adam. En tout cas, le dictateur fou Assoumani Azali Boinaheri a déjà informé du projet ses séides Chabouhane Baguiri, le «ministre premier» Bianrifi Tarmidhi et Mohamed Saïd Fazul dit Babadi ou «Mtsouzi Poitra» («Sauce épaisse»), le semblant de «Gouverneur» de Mohéli.

Par ARM

Le copier-coller a définitivement tué la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 28 octobre 2020.

Powered by WPeMatico