You are here: Home » Uncategorized » Babadi est interpellé par le Mouvement du 17-Février

Babadi est interpellé par le Mouvement du 17-Février

Babadi est interpellé par le Mouvement du 17-Février

L’homme des 5 ans au Baccalauréat rappelé aux devoirs

Par ARM

      Au fond, les Mohéliens sont des gens très sympathiques. Seulement, ils n’aiment pas ceux qui marchent sur leurs pieds. Il leur arrive de faire des choix désastreux en matière électorale. Par la suite, ils le regrettent. Il leur arrive également d’avoir des explications rationnelles sur des comportements électoraux irrationnels. C’est ainsi qu’ils disent savoir que Mohamed Saïd Fazul dit Babadi ou le Demi-sel, est quelqu’un de pas bien, de pas intelligent, mais qu’ils l’ont élu Gouverneur en 2016 dans le seul but de ne pas voter pour Mme Hadidja Aboubacar, Première Dame sortante, dont les méthodes musclées faisaient peur. En plus, personne à Mohéli n’a oublié que Babadi est tellement nul sur les plans intellectuel et professionnel qu’il lui avait fallu préparer le Baccalauréat 5 ans avant de l’«obtenir».

      Han! «Obtenir» est un grand mot, quand on sait qu’à la 5ème tentative, et alors que Babadi allait vers un 5ème échec, bonnes mères et grandes dames, les femmes de Fomboni avaient composé une délégation qui partit directement voir le Président du jury en lui tenant ce discours: «Monsieur le Président, Mohamed Saïd Fazul est nullissime, mais il est notre nullissime. Nous savons que s’il n’a pas été admis au Baccalauréat lors des 4 dernières années, c’est parce qu’il est nullissime. Nous sommes des mères de familles, et ses pleurs depuis 1984, après chaque année scolaire, nous fendent le cœur. Par pitié, et là, nous en appelons à votre sens de l’humanité, faites en sorte que cette fois, cette 5ème fois, soit la bonne». Bon Prince, et après avoir baissé les yeux par terre en signe de magnanimité et de modestie, le Président du jury accéda à la demande des femmes de Fomboni, et Mohamed Saïd Fazul dit Babadi n’a pas pleuré après sa 5ème tentative. C’est la pure vérité… Le Tout-Mohéli connaît cette histoire.

Lors de notre service national au Collège de Fomboni, il avait fallu lui trouver une matière «bête» comme lui. On lui attribua les «Travaux pratiques agricoles» (TPA), et même là, ce fut un désastre. Par la suite, on lui confia la Direction du Collège islamique de Fomboni, et ce fut un nouveau désastre. En 2000, le fugitif international polygame Hamada Madi Boléro lui mit en main un marché: «Babadi, demande à ton oncle Mohamed Fazul, qui a l’oreille d’Azali Assoumani, de me faire nommer Premier ministre à la place de Bianrifi Tarmindhi, de Mohéli comme nous, et à mon tour, je te ferais nommer Gouverneur de Mohéli». Ce fut fait. L’alliance entre les deux forbans se termina par des injures dans la rue. Pourtant, les deux lascars sont tous de Mboingoma. En 2007, Mohamed Saïd Fazul dit Babadi fut battu aux élections du Gouverneur de Mohéli, et commença à manger du sable. En 2016, il revint au Gouvernorat dont le bâtiment trône sur les hauteurs de Bonovo. C’est un site de rêve.

Il est encore plus nullissime que par le passé, quand, dès qu’il le voyait, l’Ambassadeur de France aux Comores soupirait: «Il va encore me parler de ses histoires de demandes de visas pour sa clientèle politique». Pendant que toute la société comorienne condamne la tenue des assises de la haine et du mépris, sans la moindre haine, il s’y présenta. Aujourd’hui, les Mohéliens, regroupés au sein du valeureux Mouvement du 17-Février, ne lui demandent qu’une seule chose: le retrait du représentant du Gouvernorat de Mohéli aux assises de la honte, de la haine et du mépris. Mais, son absence de structure mentale ne lui permettra jamais d’écouter la voix de la sagesse.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 16 novembre 2017.

Powered by Comores infos