You are here: Home » Actualités » Banque postale. 20,6 millions de francs atterrissent sur un compte tiers par mégarde

Banque postale. 20,6 millions de francs atterrissent sur un compte tiers par mégarde

Un jeune enseignant a reçu sur son compte courant, domicilié à la banque postale de la Société nationale des postes et services financiers (Snpsf), un virement de 20,6 millions de francs, le 30 janvier dernier. L’erreur se serait produite au cours d’une manipulation de routine. «Deux semaines après ce virement par erreur, soit le 16 février, le titulaire du compte a commencé à retirer cet argent. Ce n’est que le 9 mars que la Snpsf s’est rendue compte de ce virement vers le compte d’un de ses clients», a indiqué une source de la banque postale.
Aussitôt l’erreur constatée, la Snpsf a convoqué l’enseignant en question pour exiger la restitution de l’argent. Mais, trop tard ! En effet, entre le 16 février et le 9 mars, Kamaly Ali Saindou a claqué la somme de 12,6 millions de francs ; il n’a pu donc restituer que seulement 8 millions.
Interrogé sur la suite de cette énième affaire d’évaporation d’argent à la Snpsf, d’une manière ou d’une autre, l’avocat de la banque postale a déclaré qu’il n’avait pas été «informé de ce dossier. J’ignore si une procédure judicaire a été engagée ou pas». D’autres sources de la même institution financière affirment qu’une procédure judiciaire a bien été engagée et l’enseignant aurait passé 48 heures en détention.
Ce n’est pas la première fois qu’une telle erreur survient. Lors d’une opération de paiement, des éléments de l’armée nationale avaient reçu sur leurs comptes des virements de 500, voire 600 mille francs alors que leurs salaires ne dépassaient pas 60 mille francs.
Mm
Source (sans la photo) : Al-watwan N° 3137 du jeudi 16 mars 2017

Powered by Comores infos