You are here: Home » Uncategorized » Bellou Magochi s’autoproclame «juriste», et pérore

Bellou Magochi s’autoproclame «juriste», et pérore

Bellou Magochi s’autoproclame «juriste», et pérore

Sa spécialité? La haute trahison excluant son chef voleur

Par ARM

     Bellou. Seuls les initiés savent qu’il s’appelle réellement Bellou Magochi, c’est-à-dire «Bellou-les-chaussures»: idiot, il a toujours porté la chaussure droite au pied gauche, et inversement. Aux dernières nouvelles, il est Directeur du Cabinet à Bête-Salam chargé de la Défense. Il s’agit de la défense des intérêts de ses maîtres voleurs de Mitsoudjé. D’ailleurs, il n’avait pas attendu cette nomination bidon pour sévir puisque, au lendemain du départ de son maître Bête-Salam sous les injures et les malédictions des Comoriens, le 26 mai 2006, il avait produit le retentissant faux témoignage qui a permis la libération «provisoire» de son copain Idaroussi Hamadi dit «Tonton-m’a-dit», secrétaire général du gouvernement, qui avait volé argent et matériel au ministère de la Production. Ce que nie avec véhémence et indignation aujourd’hui Houmed Msaïdié Mdahoma, «le Procureur à décharge strabique et sélectif».

Bellou est vilain comme un pou. Il s’habille mal comme un cancrelat. Il raisonne comme un rat. Il est bête comme un furoncle. Mais, désormais, il va enseigner le Droit constitutionnel dans les grandes universités françaises, à l’Assemblée nationale française, au Conseil constitutionnel français, à la Présidence de la République française et dans les ministères français. Comment aurait-il pu en être autrement quand on sait qu’il a déchiffré et démonté définitivement tous les mécanismes juridiques de la notion de «haute trahison» avant la France? Acharnement haineux de la part d’un blogueur haineux? Que nenni! Que nenni! Ne vient-il pas d’accuser l’ancien et inévitable prochain Président Ahmed Sambi de «haute trahison»? Il a porté cette accusation devant une certaine presse, et le journal gouvernemental Al-Watwan dit Al-WawaCelui qui pique», «fait gratter» ou «fait démanger») en parle. Bellou Magochi, qui refuse de porter les vêtements que sa famille lui a achetés en France, pour qu’il arrête de porter ses haillons de débraillé, définit donc la «haute trahison»?

Maintenant, vous allez comprendre pourquoi il va enseigner le Droit constitutionnel à toutes les institutions de la République française et dans les universités françaises. Le Droit comorien est une pâle copie du Droit français, mais un analphabète comorien, voleur notoire de surcroît, menteur sous serment devant les Tribunaux en plus, est plus intelligent que tout un pays. En effet, la haute trahison, en France, est un «crime pour lequel le président de la République peut, contrairement au principe de son irresponsabilité, être mis en accusation devant la Haute cour de justice. La haute trahison n’étant définie par aucun texte, c’est la Haute cour qui juge si les faits pour lesquels le président est mis en accusation par les chambres sont constitutifs ou non de haute trahison»: Raymond Guillien, Jean Vincent et autres: Lexique des termes juridiques (Collectif), 15ème édition, Dalloz, Paris, 2005, pp. 320-321.

Pour des sommités du Droit constitutionnel en France, «il faut protéger la présidence, y compris, si nécessaire, contre le président lui-même. Le texte antérieur le faisait par une référence mystérieuse à la haute trahison, elle-même appréciée par une Haute Cour de Justice composée de députés et sénateurs. […]. Désormais, tout président pourra être destitué s’il est constaté un manquement incompatible avec l’exercice incompatible avec l’exercice de son mandat. […]. Or la liste des hypothèses est impossible à établir. Il peut s’agir aussi bien d’une infraction de droit commun qu’il serait gravement soupçonné d’avoir commise, ou couverte, que d’une violation de la Constitution (par exemple en abusant de l’article 16), mais ce peut être bien d’autres choses encore telles que la révélation tardive d’un comportement déshonorant, voire le discrédit encouru du fait de très graves agissements d’un membre de son entourage, professionnel ou familial»: Guy Carcassonne et Marc Guillaume: La Constitution, Préface de Georges Vedel, 14ème édition, Éditions du Seuil, Paris, 2017, p. 339.

Donc, Bellou Magochi, à lui seul, a la compétence de la Haute Cour de Justice française, composée de Députés et de Sénateurs? On a bien vu que le recours abusif à l’article 16 de la Constitution peut être considéré comme une haute trahison. Or, c’est de 1’article 16 de la Constitution française que naquit l’article 12-3 de la Constitution comorienne, que vient de prostituer et violer le «pouvoiriste» polygame fou Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». C’est donc le fou de Mitsoudjé qu’il faut accuser de haute trahison.

Bellou Magochi crâne en ces termes: «Auditionner des responsables politiques notamment sur la gestion de leurs responsabilités est tout ce qu’il y a de normal». Les Comoriens sont d’accord, mais il faudra former une Commission d’enquête indépendante que je veux diriger sur les 40 millions d’euros volés par le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri lors de sa première kleptocratie, sur le trabendo de «citoyenneté économique» qu’il avait mis en place avec Mohamed Elamine Souef pour vendre des passeports comoriens à l’étranger, sur la vente du 269, l’indicatif téléphonique des Comores, à des étrangers, sur le trabendo immonde de la maudite trabendiste Ambari Darouèche, qui avait monopolisé du commerce des téléphones portables et du riz parfumé, sur la fabrication et la mise en circulation de la fausse monnaie par le couple des deux voleurs de Mitsoudjé, sur la production de films pornographiques aux Comores par le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri et le fugitif international Hamada Madi Boléro, sur les 2 fraudes électorales imputables à ces deux criminels ignobles, etc.

Bellou Magochi, dans son idiotie légendaire, s’indigne sélectivement en signalant qu’on ne parle pas d’Ikililou Dhoinine, qui vend ses conserves de tomates et ses bonbons à Djoiezi, mais qu’on fait grand cas d’Ahmed Sambi. Pourtant, il sait qu’Ikililou Dhoinine ne vaut rien dans cette affaire: c’est Ahmed Sambi qui est recherché.

On a envie d’étrangler l’idiot Bellou Magochi quand il divague en ces termes: «L’on peut être contre l’élection référendaire, rester chez soi ou battre campagne pour le non. Que ceux qui ne sont pas pour appellent les leurs à voter contre. En revanche, les menaces à la paix et les appels aux troubles ne peuvent pas passer». Ah bon? Ça existe, l’expression «élection référendaire»? Est-ce que le référendum peut être autre chose qu’une élection? Et puis, où Bellou Magochi a vu une logistique et la possibilité d’organiser, aujourd’hui, aux Comores, un référendum démocratique? Où sont les listes électorales? Où sont les autres moyens pour la tenue du référendum? Où ce paltoquet a-t-il vu un pays, en dehors des dictatures africaines (le Burundi de Pierre Nkurunziza et autres Républiques bananières) qui organise un référendum juste pour assouvir les bas instincts de pouvoir de tyrans analphabètes comme celui de Mitsoudjé?

Finalement, le bambochard Assoumani Azali Boinaheri avait raison de demander à la grande gueule de Bellou Magochi de ne plus organiser des conférences de presse, mais a eu le tort de nommer l’ivrogne Mohamed Issimaïla son porte-parole…

Maintenant, Bellou Magochi peut enseigner la haute trahison à l’Université des Comores, où il pourra attribuer des notes sexuellement transmissibles.

Enfin, Bellou Magochi doit savoir que le Code pénal comorien prévoit des cas de trahison, mais ceux-ci ne touchent que des comportements antipatriotiques en matière de Défense et d’espionnage contre l’État comorien. Quel sale type! Et s’il fermait sa gueule?

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Mercredi 16 mai 2018.

Powered by Comores infos