You are here: Home » Actualité » Bianrifi Tarmindhi a changé de sexe et a ses règles

Bianrifi Tarmindhi a changé de sexe et a ses règles

Bianrifi Tarmindhi a changé de sexe et a ses règles

Ce zig va tuer la secrétaire d’État Chamina Mohamed

Par ARM

«O les croyants! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu’une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez». (Coran, V, La Table servie, 90).

       Personne dans la rédaction de votre site préféré ne sait de quoi Mme Chamina Mohamed est la secrétaire d’État dans le non-gouvernement actuel. En réalité, ça n’intéresse aucun membre de la rédaction de ce site. On s’intéresse au poste exact d’une secrétaire d’État quand on s’intéresse au gouvernement dont il est membre. Et comment manifester un quelconque intérêt pour la chose qui tient lieu de gouvernement aux Comores? Sans intérêt!

En revanche, il est un sujet, au sein de ce capharnaüm de branquignols qui fait jaser le Tout-Mohéli, toujours à la recherche des petites histoires politiques croustillantes. Le vieux cheval et toquard qu’est Bianrifi Tarmindhi a acheté du poison à rats et un couteau très aiguisé. D’accord, d’accord, mais il a le droit d’avoir un poison pour chasser les rats qui infestent sa maison et un couteau pour égorger le cabri devant nourrir ses amis qui aiment la tisane et l’eau du riz brûlé dans la marmite, non? Il continue ses pique-niques à Moroni et invite tous ceux qui ont le nez plongé dans la tisane, comme à son habitude, chaque fois qu’il est capable d’avoir un billet de 5.000 francs comoriens (10 euros).

Justement, parlons-en. Il ne s’agit ni de ses rats, ni de ses pique-niques pour soulards et ivrognes. Il veut tuer Chamina Mohamed, fraîchement nommée secrétaire d’État, dans un secteur sans importance pour ce site. Oui, il veut la tuer. Bon, d’accord, il veut tuer cette jeune femme qu’il aurait pu mettre au monde, mais pour quelle raison? Allons bon… Bianrifi Tarmindhi veut empoisonner ou égorger Chamina Mohamed parce qu’Ambari Darouèche dite Makapihi, «La Mère qui ne prépare jamais à manger», la première épouse du dictateur fou de Mitsoudjé, a une certaine sympathie pour elle. Que la maison de Chamina Mohamed serve un repas au dictateur et à la dictatrice de Mitsoudjé ainsi qu’à leurs pique-assiettes le jour de la fête, Bianrifi Tarmindi ne le supporte pas. Il grogne, vocifère, vitupère, aboie, hurle et cancane partout. Le pauvre chéri… Il est aidé en cela par ses complices que sont l’escroc Chabouhane Baguiri et par l’idiot de village Mohamed Saïd Fazul, le semblant de Gouverneur, eux également jaloux, pour les mêmes raisons.

Bianrifi Tarmindhi est incapable de savoir qu’il est des sujets qu’Ambari Darouèche dite «Mabélé Yamboudjou» («Les Mamelles du poisson à corne») aborde mieux, plus à l’aise, avec une autre femme qu’avec un homme. Il refuse d’admettre qu’entre femmes, il y a toujours des affinités spéciales. Il est tombé tellement bas qu’il veut désormais qu’Ambari Darouèche vienne lui demander: «Celle-là couchaille avec qui? Celui-ci baise avec qui?».

Emporté par sa petite jalousie alimentée à la tisane, il vient d’avoir une idée de génie: il va se faire opérer pour changer de sexe et pour avoir des règles. Comme ça, il ou elle va pouvoir copiner, papoter, médire et crâner aux côtés d’Ambari Darouèche. Seulement, il doit faire vite parce que l’état de santé du dictateur fou de Mitsoudjé n’a pas cessé de se dégrader, comme en témoignent les traces de pipi aperçues sur le devant de son pantalon à Anjouan.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 17 août 2019.

Powered by Comores infos