You are here: Home » Uncategorized » Bisexualité politique d’Assoumani Azali et du RADHI

Bisexualité politique d’Assoumani Azali et du RADHI

Bisexualité politique d’Assoumani Azali et du RADHI

Faire l’amour à Houmed Msaïdié en lui enlevant le sexe

Par ARM

     Au Maroc, c’est Abbas El Fassi, avant sa nomination à la fonction de Premier ministre, qui avait inventé la politique de «un pied dans le gouvernement, un pied dans l’opposition». Alors secrétaire général du Parti de l’Istiqlal, dans un premier temps, il n’avait pas été nommé à une fonction gouvernementale, alors que des membres de son parti l’étaient. Il critiquait le gouvernement dont faisaient partie les siens pour se faire le père des victoires et pour rejeter les échecs aux autres. Il se tut quand il fut nommé Premier ministre. Aux Comores, Houmed Msaïdié Mdahoma fait à peu près comme lui, mais en plus vicieux, en plus hypocrite et en plus scélérat. En effet, Houmed Msaïdié Mdahoma est le pionnier émérite de la plus sournoise et hypocrite des postures politiciennes: l’hermaphrodisme. Attention! N’allez pas penser que Houmed Msaïdié Mdahoma est hermaphrodite, c’est-à-dire à la fois homme et femme. Il est dans l’hermaphrodisme politique, pouvant baiser en même temps avec le chef de l’État en tant que femme, et avec le chef de l’opposition en tant qu’homme. Le brave homme!

Il est dans cette posture depuis la présidence d’Ikililou Dhoinine et de ses Mohéliens de Bête-Salam. En novembre 2013, il parlait perfidement à ce site de «faiblesse psychologique de l’opposition face au premier Mohélien devenu Président des Comores», qu’il ne fallait ni critiquer, ni bousculer. En mai 2015, il était nommé ministre. Ministre de l’Intérieur. Il continue sa petite danse du ventre devant le «pouvoiriste» polygame Assoumani Azali Boinaheri dit Bakapihi, «Le Père qui ne prépare jamais à manger». Du coup, les choses se corsent, surtout à un moment où tous les rats gourmands qui avaient soutenu les «Asseyez-vous et taisez-vous!» de la haine et du mépris commencent à douter de la sincérité du dictateur qui les manipule, mais ont honte de le dire en public. Les mendiants de l’ancien parti politique RIDJA sans élus, ni électeurs sont très inquiets et amers. D’habitude bruyants et braillards, ils cuvent leur honte et leur déception en silence, pleurant également en silence. Ils le disent en silence et insultent comme du poisson pourri le «concubinocrate» Assoumani Azali Boinaheri mais en privé, n’osant toujours pas le dire publiquement. Bien fait pour ces traîtres sans honte.

Quant aux «navigateurs» transhumants du RADHI, la chose politique de Houmed Msaïdié Mdahoma, et plus particulièrement les fidèles d’Abodo Soefou, ils sont passés de la méfiance à la paranoïa envers le «ventriote» Assoumani Azali Boinaheri. Les faits leurs donnent raison. Ce que le public ne sait pas, c’est que, à l’occasion du congrès de la chose RADHI, le putschiste Assoumani Azali Boinaheri, contre qui a été créé ce parti, a financé Houmed Msaïdié Mdahoma et a acheté les délégués congressistes afin de faire élire le même Houmed Msaïdié Mdahoma au détriment d’Abodo Soefou, qui était pourtant nommé favori.

Après la réélection frauduleuse de Houmed Msaïdié Mdahoma à la tête du RADHI, le bambochard Assoumani Azali Boinaheri vient d’exiger de tous les siens le soutien à Issa Mliva contre le déroutant et zigzagant Houmed Msaïdié Mdahoma au poste de Secrétaire général de l’organisation criminelle de la «majorité minoritaire présidentielle». Le Tout-Moroni ricane, et même les bébés en couches à jeter savent que le putschiste Assoumani Azali Boinaheri veut limiter l’influence de Houmed Msaïdié Mdahoma au sein de la «majorité minoritaire présidentielle» afin de calmer ses insatiables appétits du pouvoir. Comme disent les Béninois, «Adjoté connaît voleur», «Le voleur connaît l’autre voleur».

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Lundi 7 mai 2018.

Powered by Comores infos