You are here: Home » Uncategorized » Boinali Ahamada nous a quittés ce jeudi 1er juin 2017

Boinali Ahamada nous a quittés ce jeudi 1er juin 2017

Boinali Ahamada nous a quittés ce jeudi 1er juin 2017

Il sera inhumé le vendredi 2 juin 2017 à Boingoma, sa ville

Par ARM

«Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: “Certes, nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”» (II, La Vache, 155-156).

       Ce mercredi 1er juin 2017, notre père, oncle, beau-père, voisin et ami Ali Ahamada, que tout le monde appelait affectueusement Boinali, a été rappelé à Dieu, au terme de son existence terrestre. Son décès est intervenu à Boingoma, où il est né, a grandi et a passé l’essentiel de sa vie dans la crainte et le respect envers Dieu, et l’amour des autres.

Ali Ahamada dit Boinali a vécu en homme pieux, modeste, charitable, aimant, chérissant et respectant les autres, que ça soit dans sa belle ville de Boingoma ou ailleurs à Mohéli.

Ali Ahamada est le père d’un garçon et de deux filles, mais en nous quittant, il laisse des centaines d’orphelins et d’orphelines derrière lui. Du fait de l’amour et du respect que nous sommes nombreux à lui porter, et dans la mesure où il aura toujours sa place dans nos cœurs, il ne sera jamais oublié.

Il sera inhumé dans sa ville natale de Boingoma ce vendredi 2 juin 2017.

En cette douloureuse circonstance, nous présentons nos sincères condoléances à toute la famille, aux amis, aux proches et aux voisins de notre père, oncle, beau-père, voisin et ami Ali Ahamada dit Boinali.

Nous prions Dieu de l’agréer dans la demeure éternelle de la Paix, dans Son Paradis.

«Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants, qui disent, quand un malheur les atteint: “Certes, nous sommes à Allah, et c’est à Lui que nous retournerons”» (II, La Vache, 155-156).

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Jeudi 1er juin 2017.

Powered by Comores infos