You are here: Home » Tribune libre » Bonne fête de l'aïde el-moubarak 2015

Bonne fête de l'aïde el-moubarak 2015

Mes chers compatriotes,
Par mon statut de Candidat du parti Ulezi aux élections présidentielles de l’Union des Comores, je formule à votre adresse, mes chers compatriotes, à l’endroit de l’ensemble du peuple comorien, aussi bien les comoriens de l’extérieur comme ceux qui vivent à l’intérieur de nos frontières, à l’occasion de la fête de l’Aïde-el-adha al-Moubarak, mes meilleurs vœux les plus chers. Qu’Allah agrée nos prières. Qu’il nous prodigue assez de forces dans la piété et nous écarte de la perversion de Cheytan et des pêchés. Je forme aussi un autre vœu, celui de voir mon pays, les Comores, prendre les voies du développement et sortir de la misère.

Mes chers compatriotes,

Comme vous le savez, cette année, après un mois de Ramadan difficile dans notre cher pays: absence d’électricité accompagnée de plusieurs mois de salaires impayés, etc…, le Hadj a encore été plus difficile. Les compatriotes qui sont partis accomplir le cinquième pilier de l’Islam ont souffert et souffrent encore des mauvaises conditions de transport et d’insalubrité dans les logements où ils devaient passer une partie de leurs séjours, nous le savons tous et cela, depuis leurs prises en charge par les agences et autres structures de l’Etat. Que le très Haut leur vienne en aide. Aussi, nous nous devons de faciliter les conditions de prise en charge de nos pèlerins afin qu’accomplir le Hadj ne soit plus un parcours difficile, le parcours du combattant.

Beaucoup d’entre vous sont heureux d’être en famille en cette journée de fête. Mais je pense aussi à ceux qui apprécient moins cette journée car ils vivent encore plus – difficilement – leurs pauvretés. En effet, je n’oublie pas ces chefs de familles qui ont du mal à nourrir leurs conjoints et enfants, c’est redoutable. Je suis très sensible à leurs soucis et à leurs détresses. A toutes celles et à tous ceux qui sont dans la maladie, dans l’isolement, dans la peine et dans les épreuves je leur adresse toute ma sympathie et toute ma solidarité.

Mes chers compatriotes,

Je m’adresse à vous en ce jour béni pour vous dire que je suis prêt à relever le défi, en qualité de candidat aux élections présidentielles, celui de faire de l’Union des Comores un pays innovant, compétitif et écologique. Nous avons des ressources puissantes pour être dans le peloton de tête des pays du Canal de Mozambique et de l’Océan indien. Nos ouvriers, nos employés, nos cadres, nos agriculteurs, nos entreprises, nos chercheurs, nos artistes, nos créateurs et notre diaspora débordent de compétences, d’imagination et d’initiatives. Nos jeunes sont énergiques et créatifs. Il faut leur faire confiance et leur donner les moyens de leur autonomie.

L’Afrique, (celle que René Dumont disait mal partie), est repartie, cette fois ci dans la bonne direction et en toute vitesse. Mais nous comoriens, nous avons tous les atouts pour réussir dans la compétition africaine, mondiale en bâtissant, dans ce pays conquérant, ce pays des sultans batailleurs, un nouveau modèle économique, social et écologique, qui donnera à l’Union des Comores une génération d’avance. Nous le pouvons, je le sais.
Je veux aussi restaurer la justice associée à la promesse républicaine.
Les comoriens doivent pouvoir vivre de leur travail, avec des emplois qui valorisent et permettent de progresser. Les jeunes doivent pouvoir faire des projets de vie et de travail. Les parents doivent pouvoir éduquer et protéger leurs enfants. Chacun doit avoir accès aux soins et à un logement digne. Nos anciens ont droit à une retraite décente et à une prise en charge de la perte d’autonomie par la solidarité nationale. C‘est possible, nous avons les moyens, et je le ferai si vous me donnez mandat.
Je veux donner une voix à notre pays dans le monde.
L’Union des Comores, avec une diplomatie appropriée, doit œuvrer pour la paix, la stabilité, la démocratie et la prospérité du monde pour faire de ces îles paradisiaques un havre de paix afin que le tourisme ait son sens dans notre pays.
Je veux enfin réinstaurer les valeurs républicaines inspirées d’un islam sunnite et rassembler dans la justice, tout cela est possible grâce à un vrai souffle démocratique
Mes chers compatriotes et amis,
A l’occasion de cette fête de l’Aïde-el-Kabir, je prie ALLAH d’accorder sa grâce, sa bonté au peuple comorien, ceux qui vivent au sein des quatre îles, Maoré, Ndzuani, Mwali, Ngazidja, ainsi qu’aux autres comoriens qui vivent à l’extérieur.
J’adresse aussi mes vœux à tous les musulmans du monde entier, à tous les peuples du monde, avec une pensée particulière, à ceux qui sont asservis, martyrisés, qui luttent pour la justice et la liberté dans le monde.

Bonne fête
Haya na rendeleye

Saïd Hamidou ALLAOUI
Candidat aux élections présidentielles
de l’Union des Comores
saidallaoui.blogspot.com

© « Copyright ©2011 AHAMED ZOUBEIRI Hakim. www.habarizacomores.com|(أخبار من جزر القمر) Tous droits réservés.

Powered by Comores infos