You are here: Home » Uncategorized » «Bonnes assises “nationales”» contre «mauvaises assises»

«Bonnes assises “nationales”» contre «mauvaises assises»

«Bonnes assises “nationales”» contre «mauvaises assises»

Azali Assoumani et Cie sont restés dans un délire épouvantable

Par ARM

      L’information était donc fondée: Elamine Ali Mbaraka dit Aboul-Khaïr, ancien Maire de Fomboni et «Président de la “Rue-publique”», avait été arrêté ce vendredi 6 octobre 2017 à Mohéli. Il avait été l’invité de Radio Kaz de Mkazi, et avait dit certaines choses, avant de rentrer à Mohéli. Il avait gentiment recommandé à Saïd Larifou d’abandonner la politique s’il est fatigué d’aller d’échec en échec, et ne tarit pas de critiques envers le Président du RIDJA depuis qu’il a eu le culot malsain et malheureux de dire qu’à l’ONU, en septembre 2017, le «ventriote» Azali Assoumani Boinaheri y avait prononcé le meilleur discours comorien. Pour lui, «c’est une honte de quémander le pouvoir à ce point jusqu’à passer clairement pour quelqu’un qui ne fait la politique que pour des intérêts matériels». Au passage, il égratigne Houmed Msaïdié Mdahoma, le qualifiant de «prostitué politique», à cause de son «hermaphrodisme politique» qui le fait changer de camp politique au gré de ses intérêts du jour.

Le clou de l’interview avait été sur le «concubinocrate» Azali Assoumani Boinaheri, dont il relève les contradictions dans son discours à l’ONU, où il a parlé des vertus de l’unité du pays, tout en travaillant contre cette unité, piétinant au passage l’Accord-cadre de Fomboni du 17 février 2001. Pour Elamine Ali Mbaraka, le dictateur de Mitsoudjé est de mauvaise foi quand il accuse les opposants aux assises de la Grande-Comore de «séparatisme» alors que lui-même a longtemps donné le sein à Mohamed Bacar pour faire perdurer la division des Comores. N’est-ce pas chez Mohamed Bacar que le putschiste de Mitsoudjé fait ses discours scélérats? N’est-ce pas la sœur de Mohamed Bacar qui est son plus fervent soutien pour son projet criminel d’assises de la Grande-Comore?

Elamine Ali Mbaraka est un homme cohérent: il est le chef de file d’un mouvement qui ne veut pas d’assises parce que le pays est stable, et il n’est pas nécessaire d’en rajouter. Des assises spécifiques et thématiques peuvent être faites, mais celles envisagées sont contre les Comores. Très remonté, il signale qu’Ali Bazi Selim, géniteur des assises de la haine et du mépris, ne connaît pas les thématiques de ces assises. Il cracha sur le décret créant le «Comité de Pilotage», un machin exclusif des Grands-Comoriens, dans lequel on ne retrouve aucune femme. Pour lui, ce décret relève du séparatisme. Il égratigne la politique clanique et discriminatoire made in Mitsoudjé. Pour lui, la politique de la «Ripoux-blique» de Mitsoudjé est une négation de la comorianité de Mohéli. Il attaque le «pouvoiriste» polygame Azali Assoumani Boinaheri, qui se dit militaire à Anjouan, Imam à la Grande-Comore et «Rayan» à Mohéli. Pour lui, c’est du séparatisme et de l’arrogance.

L’homme de Fomboni menaça ouvertement le tyran en lui disant que s’il a son enfant au sein de l’Armée, les Comoriens y ont leurs frères, oncles et amis, et que l’exemple lugubre de Moussa Traoré au Mali doit lui parler. Pour lui, les patriotes ne prendront part aux assises de la Grande-Comore que quand ils en connaîtront le format et l’ordre du jour et si la communauté internationale y sera invitée. Dès lors, pour lui, il ne fait pas de doute que le but de la tyrannie est de modifier la Constitution pour que le tyran reste au pouvoir jusqu’en 2030.

Par la suite, il embraya sur les vioques du 11-Août, leur demandant de faire leur propre bilan et mea culpa pour tout le mal qu’ils ont fait au pays par le passé. Le pays est dans le gouffre actuel par leur faute, à cause de leur mauvaise gouvernance. Il accusa Saïd Mohamed Sagaf d’être obsédé par la présidence du Conseil d’administration de la Banque BIC.

Elamine Ali Mbaraka avait été arrêté sur ordre du «Colonel» Mohamed Anrifi Moustoifa Bacar Madi, son pire ennemi, ancien condisciple du dictateur de Mitsoudjé à Meknès.

Ce qui fait rire dans l’affaire, c’est que le dictateur de Mitsoudjé n’arrive même pas à cacher son jeu malsain. Pendant qu’il fait la promotion des assises de la Grande-Comore, il ne veut pas entendre parler des assises insulaires que le Gouverneur d’Anjouan veut organiser sur son île. Le jeudi 5 octobre 2017, le tyran de Mitsoudjé recevait les Maires, et avait eu des mots malheureux et divisionnistes devant eux: «Faire des assises insulaires à Anjouan, c’est un grave erreur. C’est la ligne à ne plus dépasser», «le but de faire ces assises, c’est de permettre de parler en long et en large de ce qui a été bien fait et de ce qui ne l’est pas. Ensemble nous allons voir ce qu’il faut faire et tracer un plan de développement pour un meilleur avenir de notre pays», «j’ai dit que les assises étaient des assises nationales mais pas insulaires. Car nous allons parler de toutes nos îles. Les problèmes des îles le sont aussi pour l’État. Et c’est pourquoi j’ai sollicité la participation de tout le monde».

«Tout le monde»? «Tout le monde» à la Grande-Comore, oui. Le dictateur ment encore: «Beaucoup de choses se disent. Les gens disent que je vais faire ceci et cela. C’est loin de la réalité. Il y a des personnes qui réfléchissent déjà sur les thèmes à discuter, et tout le monde peut apporter sa contribution».

Ce n’est pas bien. En tout cas, les Anjouanais, Mohéliens et les Mahorais qui se reconnaissent dans les Comores ne vont pas se laisser faire. Ils vont s’opposer à cette politique de deux poids deux mesures qui couvre de vertus les assises de la Grande-Comore, et de vices celles d’Anjouan, en attendant que les Mohéliens décident de lancer les leurs.

Par ARM

Le copier-coller tue la blogosphère comorienne. Cela étant, il est demandé amicalement aux administrateurs des sites Internet et blogs de ne pas reproduire sur leurs médias l’intégralité des articles du site www.lemohelien.com – Il s’agit d’une propriété intellectuelle.

© www.lemohelien.com – Samedi 7 octobre 2017.

Powered by Comores infos