You are here: Home » Actualités » Bourses d’études chinoises : Huit étudiants comoriens partiront à Pékin

Bourses d’études chinoises : Huit étudiants comoriens partiront à Pékin

Lancé depuis 1980, le programme chinois visant à octroyer des bourses aux jeunes élites comoriennes se poursuit. Pour cette année, huit étudiants comoriens en ont bénéficié et pourront continuer leurs études supérieures en terre chinoise. Au total, cent-quarante boursiers comoriens sont pris en charge par le gouvernement chinois dans le cadre de ce programme.

Bourses d’études chinoises : Huit étudiants comoriens partiront à PékinBourses d’études chinoises : Huit étudiants comoriens partiront à Pékin

 

L’ambassade chinoise auprès de l’union des Comores a organisé hier jeudi 31 août dans la matinée dans ses  locaux la traditionnelle cérémonie de remise de bourses aux étudiants comoriens qui vont poursuivre leurs études supérieures en Chine.

 
Organisé quelques jours avant leur départ, cet évènement  annuel est une manière d’annoncer officiellement les nouveaux étudiants comoriens sélectionnés pour poursuivre leurs études dans les universités chinoises.
 
Lors de cette cérémonie, la chargée d’affaires auprès de l’ambassade, Guo Lin, a rassuré les nouveaux boursiers en précisant, “je voudrais à cette occasion vous adresser mes chaleureuses félicitations tout en vous souhaitant la bienvenue sur le territoire chinois, votre seconde patrie. Je reconnais que la vie à l’étranger est parfois plus difficile. Vivre dans un nouveau climat différent du vôtre, la nostalgie fréquente ou encore les difficultés de maitrise de la langue chinoise pourront probablement être des soucis pour vous. Mais je suis sûre que vous allez surmonter tous ces obstacles”.
 
Augmenter le nombre des bourses

Dans son intervention, Guo Lin a également montré l’importance de l’éducation qui  selon ses mots reste la clé du  développement socio-économique d’un pays. Elle a appelé les étudiants à suivre le conseil du prophète Muhammad exhortant le monde entier àaller chercher le savoir peu importe la distance et ce même  jusqu’en Chine.

Pour justifier la mise en place de ce programme chinois et l’objectif d’offrir aux jeunes comoriens ces bourses d’études, au cours de son intervention, la chargée d’affaires a repris le célèbre proverbe chinois disant que “quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pécher que de lui donner un poisson”. Selon-elle, cela permettra à ces jeunes d’être capable “de bâtir leur pays”.
 
A noter que cette année, seuls huit étudiants sélectionnés selon des critères stricts, s’envoleront pour Pékin dans le cadre de ce programme pour poursuivre leurs études dans divers domaines notamment l’agriculture et la médecine.
 
A son tour, le secrétaire général du ministère de l’Education, Abdallah Mohamed Djalim a  exprimé ses remerciements au nom du gouvernement comorien à l’endroit de la République Populaire de Chine.
 
En insistant sur l’importance des relations entre la Chine et l’Union des Comores, le secrétaire général du ministère de l’Education a mentionné la construction du Palais du peuple, la formation de plusieurs cadres comoriens, l’ouverture du centre Confucius et bien d’autres projets.
 
“Nos relations bilatérales sont excellentes” martèle Djalim avant de décrier la Chine comme étant le père spirituel des Comores”.
 
Au terme de son intervention, Abdallah Mohamed Djalim a sollicité l’implication du ministère de l’Education sur la gestion de ces bourses ainsi que leur augmentation.
 
“Cette année nous avons 6021 bacheliers. A l’heure actuelle seules 150 bourses d’études sont disponibles. Un chiffre qui est incontestablement insuffisant pour former nos élites. J’espère que le gouvernement chinois augmentera notre quota que cela soit pour cette année ou à partir de 2018”.
Abdou Moustoifa
Alwatwan
 
 

Powered by Comores infos