You are here: Home » Actualités » Bulletin insurrectionnel: L’enfer continue à Mtsamudu, alors qu’un simulacre de négociation vient d’échouer

Bulletin insurrectionnel: L’enfer continue à Mtsamudu, alors qu’un simulacre de négociation vient d’échouer

Bulletin insurrectionnel: L’enfer continue à Mtsamudu, alors qu’un simulacre de négociation vient d’échouer
Depuis dimanche dernier, la capitale de l’ile d’Anjouan est le théâtre des affrontements entre des jeunes combattants de la liberté et l’armée tyrannique du colonel AZALI Assoumani. Et hier soir encore les combats retrancher dans le quartier de la médina ont repoussé avec bravoure l’armée d’AZALI. Ce qui faut retenir, contrairement à l’assurance affichée par KIKI et AZALI dans les médias, le gouvernement ne métrise rien, vrai rien ! Au point que d’un coté il appâte les insurgés en leur proposant de déposer les armes et en échange d’échapper aux poursuites et de l’autre, la dernière solution du coté des autorités est d’exploiter une vielle haine entre les villes de Mtsamudu et de Mirontsy. Ainsi il semblerait que M.Mohamed Salime HAFI, BOICHOI, M.MIROIBI,  originaire de Mirontsy, seraient chargés d’aller sensibiliser la population de Mirontsy d’aller faire la guerre à leurs frères de Mtsamudu. Toutefois si cette rumeur devient une information crédible, alors cela constitue une preuve tangible sur la volonté du président à pousser les anjouanais à entre-tuer pour ses propres intérêts et ceux de sa famille.

L’autre point d’actualité ; la volonté du gouvernement de lancer un simulacre des négociations. Hier une délégation conduite par le colonel Fakri, le ministre de l’éducation, Mahamoud, le coordinateur d’Anjouan, se sont rendus à Anjouan hier pour amorcer des négociations entre les insurgés. Mais chose curieuse, au lieu de convoquer sur la table de négociation les combattants, c’est le gouverneur Salami qui est invité et ce dernier s’est fait représenté. Après moult palabres, la délégation gouvernemental a demandé à l’équipe du gouverneur signe l’arrêt des hostilités en ordonnant aux combattants de déposer les armes et la réponse a été claire et nette :
Nous sommes victimes comme vous, nous ne savons d’où viennent ces insurgés. Allez-y les rechercher vous-mêmes pour venir signer. Alors sachez que la déclaration officielle faite par les autorités suite à cette négociation est unilatérale.
Dernières infos : la ville de Mtsamudu est complètement bouclée, on ne peut ni en sortir ni entrer. Il aurait eu beaucoup des morts et de blessés coté militaires, environs 15 morts.
 
Mbadakome

Powered by Comores infos